•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

75 ans de mariage : le secret d'un couple d'Acadiens

Le secret derrière 75 ans de vie commune.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un couple d'aînés qui rit aux éclats.

C'est une journée bien spéciale pour Aurore et Oscar LeBlanc, de Moncton. Le couple célèbre 75 ans de mariage aujourd'hui.

Photo : Radio-Canada

François Le Blanc

Ce 21 août est bien spécial pour Aurore et Oscar LeBlanc, de Moncton. Le couple célèbre ses 75 ans de mariage. Cet anniversaire est souligné sobrement en raison des restrictions de santé publique. Mais la famille n'avait pas l'intention de passer sous silence cet accomplissement.

Deux hommes, en habits, et deux femmes, avec des bouquets de fleurs.

Le jour du mariage, le 21 août 1945, à Saint-Anselme, au Nouveau-Brunswick. Les mariés sont au centre avec leurs garçon et fille d'honneur.

Photo : Collection personnelle d'Aurore et d'Oscar Le Blanc

En vacances dans leur petit chalet de Robichaud, situé entre Shediac et Cap-Pelé, Aurore et Oscar répondent souvent aux appels téléphoniques pour accepter de bons vœux. Un anniversaire comme celui-ci, c'est très rare.

Mais, on fête cela différemment. En raison de la pandémie, tout le monde ne peut être présent physiquement pour la fête.

Nous autres, on est vieux, souligne Aurore, avec un sourire moqueur. Ils [les autorités sanitaires] nous ont dit : les vieux, fallait se prendre garde [rires]. On ne veut pas prendre ce virus-là.

Dame âgée au téléphone.

Aurore LeBlanc a reçu beaucoup d'appels téléphoniques, dont celui-ci de l'un de ses petits-fils. Un appel qui fait que la distance n'a pas d'importance.

Photo : Radio-Canada / Gilles Boudreau

C'est un anniversaire important malgré tout. L'événement va donc se limiter à la famille. Les enfants et amis sont responsables de préparer le gâteau et les décorations.

Une vie commune peu commune

Oscar a 93 ans. Retraité, il a travaillé au CN pendant 42 ans. J'ai juste un peu mal à la hanche, pour le reste, je suis bien en santé, dit-il fièrement. Son épouse, Aurore, 92 ans, a travaillé au magasin Eaton, puis à La Baie.

Ensemble, ils ont élevé quatre enfants. Ils sont grands-parents : six petits-enfants, deux arrière-petits-enfants. Une belle famille dont ils sont fiers.

Deux femmes âgées regardent des albums photos dans une cuisine.

Avec sa fille aînée, Bertha, Aurore regarde des photos. Un retour dans le passé qui rappelle, avec nostalgie, de beaux souvenirs.

Photo : Radio-Canada / Gilles Boudreau

75 ans, je me demande où ça a été, mais... j'ai tout le temps été heureux. Tant qu'elle sera avec moi, je serai heureux. C'est une bonne "cook" hein?

Oscar LeBlanc

À ses côtés, Aurore ne peut s'empêcher de rire. Elle nous assure qu'elle n'a pas séduit son homme que par le ventre.

En fait, leur histoire d'amour a failli ne jamais exister! Après deux ans de fréquentations, ils se sont mariés en 1945. Il avait 18 ans et elle, 17.

Je ne voulais pas de boyfriend, se souvient-elle J'ai une sœur qui a été religieuse. Et, pendant un élan, je pensais de marcher dans ses pas, parce qu'elle avait l'air d'être une bonne personne.

Oscar est originaire de Memramcook et Aurore, de Chartersville, un petit village maintenant fusionné à Dieppe.

Je pédalais 18 miles en bicyclette. De Memramcook à Chartersville. Ça prenait une heure et demie.

Oscar

Ça, c'était de l'amour, hein? Moi, je ne le savais pas encore en ce temps-là.

Aurore

Il a fini par trouver la clé de son cœur.

Puis, je suis fière!

Aurore

Moi, je suis fier que tu n'a pas été religieuse! Là, t'aurais "waisté" toute ta vie [rires].

Oscar

Le jour du mariage s'est bien déroulé. Selon les archives d'Environnement Canada, le thermomètre indiquait 33 degrés Celsius.

J'étais nerveux, mais ça n'a pas duré. C'était seulement pour une journée!

Oscar

Tu n'as jamais dit que t'étais nerveux! Moi, je ne me rappelle pas.

Aurore

Oui, mais je ne voulais pas te le dire!

Oscar
Photo ancienne où le père et la mère sont assis dans l'herbe avec une fillette et un garçon.

Une photo de famille dans les années 60

Photo : Collection personnelle d'Aurore et Oscar LeBlanc

Garder le cœur à la bonne place

Ils sont fiers de leurs accomplissements : de leur vie professionnelle, de couple et de parents. Ils ont ri pendant toutes ces années, mais ils ont aussi pleuré un peu.

Une femme âgée embrasse un homme sur le front.

Aurore, après avoir regardé des photos de famille, embrasse son Oscar et dit : « On a eu une belle vie, on a été béni par le bon Dieu. »

Photo : Radio-Canada / Gilles Boudreau

Photo ancienne, un doigt montre une jeune fille  au centre d'une famille.

Monique, au centre, a perdu la vie au retour de l'école, en 1968, frappée mortellement par une automobile.

Photo : Collection personnelle Aurore et Oscar LeBlanc

Leur seul fils est mort il y a quelques années. Mais, une cinquantaine d'années plus tôt, c'est la mort accidentelle de leur benjamine, en 1968, qui les a bouleversés. La petite enfant de 8 ans est morte au retour de l'école, frappée par une voiture. Encore maintenant, le cœur des parents se serre.

Ça touche encore, ça touche dur..., mentionne Aurore.

Homme et femme âgés regardent un album photo.

Oscar et Aurore remontent dans le temps.

Photo : Radio-Canada / Gilles Boudreau

La famille aurait pu éclater. Mais, les LeBlanc sont solides. La fête d'aujourd'hui souligne cela aussi.

Un homme âgé attache des ballons à une boîte aux lettres.

Le conjoint de Bertha ajoute de la couleur au terrain des LeBlanc. La fête peut commencer.

Photo : Radio-Canada / Gilles Boudreau

On va vite oublier ces larmes, car c'est le temps de célébrer les bons moments. Trois quarts de siècle, ça peut paraître long, mais pas pour eux. Quelle est la recette de cette longévité?

Oscar est tout simplement heureux : J'ai toujours aimé la vie de mariage. Tout le temps. Puis c'est encore de même.

Aurore, elle, révèle le vrai secret : Se parler puis se respecter. Parlez-en! C'est pour ça qu'on est marié! Deux font un. Si vous parlez, tout va s'arranger. Si tu te couches et que t'as mal au cœur, que tu sois enragé, ça ne va pas fonctionner.

Une belle leçon à retenir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !