•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d’Or inaugure en grande pompe son Centre multisport

Un gymnase avec différents terrains sportifs et un mur d'escalade.

Les installations du Complexe sportif Fournier sont officiellement inaugurées.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le milieu sportif de Val-d’Or a célébré une journée historique vendredi, avec l’inauguration du Centre multisport Fournier.

L’infrastructure annexée à la polyvalente Le Carrefour été construite par la Ville de Val-d’Or au coût de 17,8 millions de dollars, dont 8 millions de dollars proviennent des gouvernements fédéral et provincial, et 1,75 million de dollars du secteur privé.

Le Centre multisport Fournier se compose de deux gymnases triples, une surface synthétique pour le soccer et l’ultimate frisbee, une palestre de gymnastique, un mur d’escalade, de nouveaux locaux pour la boxe et le judo et une salle d’entraînement.

Un homme fait un discours sur un tapis d'arts martiaux.

Luc Lavoie, coordonnateur aux activités sportives à la Ville de Val-d'Or

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Pour le maire Pierre Corbeil, il s’agit d’une réalisation grandiose qui vient combler des besoins réels pour plusieurs organismes sportifs.

On peut dire mission accomplie, s’est-il réjoui. Ça a pris de la patience et de la détermination, mais là on le savoure pleinement. Tous les ingrédients étaient réunis pour que ce dossier débloque rapidement. On a pu démontrer que le besoin était présent, que nous avions l’argent à investir et que le secteur privé était prêt à embarquer.

Un cadeau du ciel

Le club de gymnastique Gymkara a été l’un des premiers organismes à sonner l’alarme en 2015, quand ses installations étaient devenues désuètes, au sous-sol de l’église St-Sauveur. La nouvelle palestre est un véritable cadeau du ciel pour le club.

Des installations de gymnastique vues des airs.

Un plateau de gymnastique fait également partie des nouvelles installations.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

On a pu entrer trois jours avant le début de la pandémie et ça a été un grand moment pour nous, souligne la présidente, Julie Arsenault. La COVID a jeté de l’ombre au tableau, mais si on voit à long terme, ça ouvre énormément de possibilités pour le club. On a doublé notre espace et nos équipements. On va pouvoir monter le niveau de nos athlètes et se mettre à rêver à une concentration ou même un sport-études.

Engouement pour le soccer

Même si les mesures sanitaires empêchent l’utilisation complète du Centre multisport pour l’instant, le Club de soccer de Val-d’Or a pu utiliser son nouveau terrain intérieur cet été. Ses dirigeants entrevoient un impact positif à long terme sur la pratique de ce sport.

Un terrain de soccer synthétique à l'intérieur d'un complexe sportif.

Un terrain de soccer synthétique fait partie des nouveautés du centre sportif.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

C’est majeur pour nous et ça vient nous apporter les plateaux supplémentaires dont on avait besoin, souligne le président Ghislain Huppé. Ça nous permet aussi de partir notre sport-études cet hiver et ça aura un impact sur le développement de nos jeunes. De bonnes infrastructures, c’est un élément important pour le recrutement et la rétention. On s’attend à ce que ça mousse l’engouement pour le soccer.

Les Jeux du Québec

Avec ces nouveaux plateaux conçus spécifiquement pour la compétition de haut niveau, Val-d’Or pourra désormais rêver à des événements d’envergure provinciale et nationale, croit le maire Pierre Corbeil.

On pourrait tenir un championnat canadien de gymnastique sans problème, cite-t-il en exemple. Qui sait qui prendra le flambeau, mais on pourrait peut-être redéposer une candidature pour une compétition comme les Jeux du Québec, par exemple. On est désormais outillés pour ça.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !