•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bâtiments du Rocher aux Oiseaux seront démolis

Photo d'archives en noir et blanc de l'ensemble de l'île vu du large.

Le Rocher aux Oiseaux en 1917 (archives)

Photo : Collection Musée de la Mer

Radio-Canada

Pêches et Océans Canada veut nettoyer en grande partie le site du Rocher aux Oiseaux.

L’appel d'offres du Ministère prévoit que l’entrepreneur devra démolir et enlever du site les matériaux de la maison du gardien, le bâtiment des génératrices et celui du criard de brume.

Quelques bâtiments de l'île, sur une photo en noir et blanc.

Le premier phare a été mis en fonction 1870. Le dernier a été automatisé en 1987 (archives de 1917).

Photo : Collection Musée de la Mer

Les travaux devront prévoir aussi des réparations sur le phare et le site atterrissage d’hélicoptère. Il faut, par exemple, colmater des fissures importantes pour empêcher les oiseaux d'y faire leurs nids.

La tâche ne sera toutefois pas simple pour les ouvriers. L’endroit n’est accessible que par hélicoptère. D'imposantes parois rocheuses délimitent la petite île qui a un diamètre d’environ 0,4 kilomètre.

Carte

Rocher aux oiseaux est une aire protégée qui se situe à une trentaine de kilomètres au large des Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada

Aussi, il faudra disposer de matières dangereuses de façon sécuritaire. Le rapport d’une firme spécialisée joint à l’appel d’offres fait mention d’amiante, de plomb, de silice et de moisissures.

Les entrepreneurs qui souhaiteraient participer à l'appel d'offres ont jusqu’au 27 août pour déposer leur soumission.

Aire protégée

C'est en 1919 que le site a été désigné comme aire protégée dans le but d'offrir un endroit sécuritaire pour les importantes colonies d’oiseaux qui y trouvent refuge au nord-est de l'archipel des îles de la Madeleine.

Il abrite entre autres une des deux colonies de fous de Bassan du golfe Saint-Laurent, l’autre étant sur l’île Bonaventure près de Percé.

Sur l'Île Brion, le rocher aux Oiseaux

Le Rocher aux Oiseaux

Photo : ICI Radio-canada

En Gaspésie, les biologistes estiment la colonie à 50 000 couples de fous de Bassan. Aux Îles-de-la-Madeleine, elle serait de 30 000 à 35 000 couples d'oiseaux, selon les dernières estimations des biologistes de l’Université du Québec à Rimouski.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !