•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une partie de l’histoire de l’Î.-P.-É. cachée dans les sentiers de Devil’s Punchbowl

Un chemin de terre boisé.

Les sentiers de randonnée pédestre de Devil's Punchbowl sont situés entre les municipalités de Hunter River et de Summerside.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Situés sur un tronçon d’une route coloniale abandonnée, les sentiers de Devil’s Punchbowl attirent des randonneurs qui cherchent un circuit différent de randonnée pédestre à l’Île-du-Prince-Édouard.

Cet ancien parc provincial est situé sur la route Rattenbury, entre la route Princetown et South Granville, dans la région centrale de la province.

Le Devil’s Punchbowl dispose de deux kilomètres de sentiers boisés. Des ravins, des ruisseaux et des chemins de terre étroits composent le paysage.

Un ruisseau.

Des ruisseaux peuvent être retrouvés tout au long des sentiers de Devil's Punchbowl.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

La route Old Princetown à l’époque des colonies

Ombragée par un couvert forestier naturel des deux côtés, l’ancienne route de Old Princetown a été taillée dans la nature sauvage en 1733, durant le régime colonial français, selon les informations de la banque des lieux patrimoniaux du Canada de Parcs Canada.

Le chemin servait au transport de marchandises et d’articles militaires entre Princetown et Charlottetown.

En raison de la topographie trop vallonnée, une seconde route menant à Princetown a été construite au début du 19e siècle. En 1827, un nouveau chemin situé au sud-ouest de la route originale a été achevé.

L'entrée des sentiers de Devil's Punchbowl au bord de la route Rattenbury.

L'entrée des sentiers de Devil's Punchbowl au bord de la route Rattenbury

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

La reconstruction après le passage de Dorian

Selon une publication Facebook de l’organisme Trout River, qui travaille dans la conservation des sources d’eau de la région, les anciens ponts et les sentiers de Devil’s Punchbowl ont été ravagés par la tempête post-tropicale Dorian, survenue l’an passé.

Les deux passerelles, qui permettent la traversée sur les cours d’eau du parc, ont dû être reconstruites par l’organisme, cet été.

Une passerelle dans le bois.

Les passerelles des sentiers de Devil's Punchbowl ont été reconstruites en ce mois d'août, selon une publication Facebook de l'organisme Trout River.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

La légende derrière le nom de Devil’s Punchbowl

Selon les récits populaires racontés dans la région, le nom Devil’s Punchbowl aurait découlé de l'histoire d'un homme qui transportait des marchandises depuis Charlottetown.

L'homme devait livrer des bouteilles de rhum à une taverne locale et, selon la légende, il aurait été arrêté par le démon lui-même sur le vieux chemin de Princetown. Ce dernier aurait volé tout le stock de rhum du transporteur.

En très peu de temps, l’histoire aurait été propagée dans la région.

Un panneau accroché sur un arbre.

La légende derrière le nom de Devil's Punchbowl est expliquée dans un panneau placé sur les sentiers.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !