•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Colombie-Britannique, Coastal GasLink pose les premiers tuyaux de son gazoduc

Des tuyaux posés en long sur un chantier déblayé.

Des tuyaux ont été installés notamment sur le site près de Chetwynd, à une cinquantaine de kilomètres de Grounbirch.

Photo : Image de l'association des entreprises et entrepreneurs indépendants (ICBA)

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’entente entre certains chefs héréditaires de la nation wet'suwet'en et les gouvernements fédéral et provincial se fait attendre, mais les travaux du gazoduc Coastal GasLink, eux, continuent en Colombie-Britannique.

Ce mois-ci, les chefs et les paliers de gouvernement ont déclaré que la COVID-19 avait ralenti les négociations et qu’une entente concernant les droits et les titres ancestraux devrait être conclue d'ici la mi-octobre.

En attendant, dans le nord de la Colombie-Britannique, les travaux du gazoduc se poursuivent.

Dans sa mise à jour sur l’avancement du chantier, Coastal GasLink indique que les premiers tuyaux du pipeline ont été posés au début du mois.

Des tuyaux ont été mis en terre à Grounbirch, là où commence le gazoduc, ainsi qu’à Kitimat, où se conclut le tracé d’environ 670 kilomètres.

Signe d'une reprise économique

L’avancement des travaux réjouit le maire de Kitimat, Phil Germuth.

« Tout le monde travaille ici, y compris des gens qui ont perdu leur emploi avec la pandémie. »

— Une citation de  Phil Germuth, maire de Kitimat

Selon le maire, les retombées du chantier ne se font pas seulement ressentir à Kitimat. Tout le long du tracé, les communautés bénéficient de cette croissance économique, la province et le pays aussi, déclare-t-il.

Le maire et le président sourient, la pelle à la main.

Le 6 août, le maire de Kitimat (à gauche) et le président de Coastal GasLink ont jeté les premières pelletées de terre au terminal de Kitimat. Le projet compte transporter du gaz naturel liquéfié jusqu'au terminal, sur la côte ouest de la Colombie-Britannique, pour l'exporter vers l'Asie.

Photo : image de Coastal Gaslink

À la fin du mois de juillet, 1860 travailleurs étaient à pied d’oeuvre sur le chantier du gazoduc.

Coastal GasLink estime que 24 % de l’ouvrage est terminé et prévoit d’entamer la plus grosse partie de ses travaux durant les mois de septembre et octobre.

La compagnie entend déboiser une zone située au sud de Houston et près du chemin de service forestier Morice.

En dépit de la pandémie

Malgré la COVID-19 et les risques que cela représente pour nos communautés et nos aînés, la compagnie a continué à travailler pendant le confinement et a augmenté le nombre de travailleurs raconte Molly Wickham Sleydo', porte-parole du point de contrôle de Gidimt'en, sur le territoire wet'suwet'en.

« Ils ont maintenant obtenu les autorisations pour forer sous la rivière Morice, une rivière sacrée pour nous. »

— Une citation de  Molly Wickham Sleydo', porte-parole du point de contrôle de Gidimt'en

Coastal GasLink affirme pour sa part progresser en toute sécurité en suivant les conseils des autorités provinciales et se félicite de n’avoir aucun cas connu de COVID-19 parmi les travailleurs. Ce printemps, la compagnie avait réduit ses effectifs.

Carte montrant le pipeline traversant le territoire ancestral wet'Suwet'en d'est en ouest jusqu'au terminal de Kitimat.

Le pipeline traverse le territoire ancestral wet'Suwet'en d'est en ouest jusqu'au terminal de Kitimat.

Photo : Radio-Canada

La compagnie déclare par ailleurs soutenir les efforts de réconciliation entre les membres de la communauté wet'suwet'en et les gouvernements fédéral et provincial et rappelle que le protocole d’entente n’a aucun impact sur la construction du gazoduc.

Une mobilisation toujours en vie

Molly Wickham Sleydo' souligne pour sa part que le combat n’est pas fini.

« Rien n’a changé pour nous. Nous sommes toujours contre ce gazoduc et nous continuerons de nous tenir debout. »

— Une citation de  Molly Wickham Sleydo', porte-parole du point de contrôle de Gidimt'en

En janvier, les arrestations d'opposants au gazoduc Coastal GasLink, dans le nord de la Colombie-Britannique, ont donné lieu à une série de manifestations partout au pays.

Avec des informations d'Anaïs Elboujdaïni

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !