•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les médias américains veulent négocier le montant de la commission de l'App Store

L'icône de l'Apple Store - un petit sac avec le logo à la pomme - s'affiche sur un écran.

L'application de boutique en ligne d'Apple

Photo : Getty Images

Agence France-Presse

DCN, un organisme professionnel qui représente de nombreux médias américains, a envoyé jeudi une lettre à Tim Cook, le patron du groupe californien, pour lui demander comment ses membres pourraient obtenir de meilleures conditions.

Contractuellement, une commission de 30 % sur les transactions est payée aux plateformes de téléchargement des applications, principalement l'App Store et le Google Play Store.

Cependant, il existe des exceptions. Le pourcentage baisse à 15 % la deuxième année pour certains abonnements.

Les organes de presse se comparent à Amazon Prime Video, le service de diffusion numérique du géant du commerce en ligne, qui ne verse que 15 % de commission par abonnement à Apple.

Les membres de DCN, dont le New York Times, le Wall Street Journal et divers sites web, chaînes de télévision et radios, notent qu'ils touchent une audience de plus de 220 millions de personnes uniques, soit 100 % de la population américaine connectée.

Or, les termes de la place de marché unique d'Apple ont des répercussions importantes sur la capacité des membres à investir dans de l'information fiable et du divertissement de haute qualité, argumentent ces membres.

Epic Games, éditeur du jeu Fortnite, a tenté la semaine dernière d'installer un système de paiement alternatif en vue de contourner ceux qui sont installés par défaut.

Apple et Google ont immédiatement retiré Fortnite de leur magasin d'applications. Epic Games les poursuit en justice, les accusant de pratiques anticoncurrentielles.

De son côté, Facebook a tenté de négocier avec Apple pour un nouvel outil d'organisation d'événements en ligne payants, censés bénéficier aux petites et moyennes entreprises (PME) en difficulté, mais sans succès.

La lettre de DCN fait référence à des propos de Tim Cook prononcés lors d'une audition des grands du numérique – Google, Apple, Facebook et Amazon (GAFA) – par une commission de la Chambre des représentants à la fin du mois de juillet.

Le dirigeant d'Apple avait alors admis que l'arrangement passé avec Amazon était possible avec d'autres entreprises qui rempliraient les conditions.

Les médias américains aimeraient désormais connaître la nature de ces conditions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !