•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'argent pour les étudiants québécois afin de contrer le décrochage

La ministre Danielle McCann, assise pour un point de presse.

Les étudiants du postsecondaire au Québec bénéficieront de 375 millions de dollars supplémentaires.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Québec débloque 375 millions de dollars supplémentaires pour les étudiants du postsecondaire qui ont besoin d'aide pendant la pandémie afin d'éviter le décrochage scolaire.

De cette somme, 300 millions de dollars permettront d’élargir et de bonifier le programme d’aide financière.

Le programme de prêts et bourses sera ainsi offert à 20 000 étudiants supplémentaires (+13 %), s'est félicitée, vendredi en conférence de presse, Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur.

Les mesures qu’on annonce aujourd’hui vont faciliter votre rentrée automnale, vont alléger, je l’espère, vos préoccupations financières. Je vous encourage à poursuivre vos études; le Québec a besoin de vous et de vos talents.

Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

Les deux tiers de la somme, soit 200 millions de dollars, ne seront toutefois accessibles que pour l’année 2020-2021.

Ces mesures [...] contribueront à maintenir l'endettement à un bas niveau et à fournir plus de liquidités aux étudiants. Elles représentent une somme de près de 700 $ par année, a précisé le ministère dans un communiqué de presse.

Le ministère de l'Enseignement supérieur précise que le montant du prêt optionnel pour l'achat de matériel informatique et l'aide mensuelle pouvant servir à payer un accès à Internet seront bonifiés de 10 millions de dollars, passant de 150 $ à 500 $ par période de quatre mois d'études.

Ces investissements historiques en aide financière aux études permettront à un grand nombre d'étudiantes et d'étudiants de poursuivre leurs études cet automne, et ce, malgré la crise actuelle.

Noémie Veilleux, présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

Pour la FECQ, ces sommes arrivent toutefois de façon tardive

Du côté des deux principales fédérations représentant les étudiants universitaires, on se félicite aussi de cette majoration de l’aide financière aux études. Mais on souligne dans la foulée que près de la moitié des sommes transférées par Ottawa à Québec manquent à l’appel.

Les sommes annoncées aujourd'hui par le gouvernement proviennent en majorité d’un transfert fédéral pour la réussite scolaire qui avait déjà été annoncé ce printemps par Ottawa, mais dont l’utilisation précise n’était pas connue jusqu'ici.

Soutien psychosocial amélioré

Selon les données fournies à Mme McCann, il y aurait actuellement une légère augmentation des inscriptions aux études supérieures.

La ministre se dit néanmoins préoccupée d’un possible décrochage à cause des cours qui seront majoritairement tenus à distance et préfère attendre la fin de la période d’abandon, fin septembre, pour crier victoire.

Afin que la motivation des étudiants ne s'émousse pas avec la fin des beaux jours, 75 millions de dollars serviront notamment à bonifier le soutien psychologique (10 M$) et l’encadrement pédagogique (30 M$). Selon la FECQ, le montant consacré au soutien psychosocial est insuffisante pour pallier les carences du réseau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !