•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hôpital de Maria : un syndicat appelle Québec à passer le CISSS « à la loupe »

La façade de l'hôpital de Maria.

Le centre hospitalier de Maria est aux prises avec un manque criant de personnel (archives).

Photo : Gracieuseté

Le syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec (SIIIEQ) appelle Québec à intervenir pour évaluer les pratiques de gestion du Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de la Gaspésie.

Son président, Pier-Luc Bujold, déplore que la situation à l'hôpital de Maria continue de se dégrader depuis des mois.

Il affirme avoir proposé plusieurs solutions au CISSS le mois dernier, mais constate qu'aucune n'a été appliquée. On a de moins en moins confiance, même très peu confiance envers la direction du CISSS, indique-t-il.

Pier-Luc Bujold appelle Québec à examiner les façons de faire du CISSS.

Nous voulons que les modes de gestion soient observés pour qu’il y ait des recommandations importantes qui soient données au CISSS de la Gaspésie.

Pier-Luc Bujold, président du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec

Dans un communiqué, le SIIIEQ affirme que l'urgence de l'hôpital de Maria fonctionne avec une réduction en moyenne de 33 % à 40 % de ses effectifs depuis plus d’une semaine, ce qui représenterait un danger pour la population qui y reçoit des soins.

L’été 2020 est le pire été que les membres du SIIIEQ aient vécu, selon son président.

L’épuisement est à son maximum, on n'a jamais vu ça, explique-t-il. Les étés ont toujours été difficiles, mais là, avec la première vague de COVID-19, et ensuite la période estivale avec une augmentation du nombre de touristes, ce qui se traduit par une augmentation de l’utilisation des services : c'est difficile.

Les départements d'obstétriques, de médecine et de chirurgie souffrent également du manque de main-d'œuvre, selon le syndicat.

Réponse du CISSS

Par voie de communiqué, le CISSS de la Gaspésie affirme que de nombreux efforts ont été déployés à l'hôpital de Maria.

Le CISSS nie ne pas mettre en place les propositions du syndicat et qualifie la sortie médiatique de celui-ci de surprenante.

Des rencontres ont eu lieu avec le SIIIEQ au cours des derniers mois, peut-on lire dans le communiqué. Les propositions qui ont été soumises par le syndicat lors de celles-ci avaient déjà été envisagées par l’établissement ou étaient déjà en cours.

La direction assure être à l'écoute des doléances du syndicat. Par exemple, une table de travail sur laquelle siègent des membres du personnel, des représentants syndicaux et des membres de la direction a été mise en place pour identifier des solutions aux problèmes en chirurgie.

Elle lance aussi un appel à la collaboration au syndicat.

D'après son communiqué, la direction du CISSS de la Gaspésie ramène l’importance de travailler de concert, afin de trouver des solutions durables à une problématique commune. C’est en travaillant ensemble que le recrutement et la rétention seront améliorés!

Le CISSS concède que la pénurie de main-d'œuvre représente un défi et que les répercussions sur les services à la population s'accentuent en période estivale, et particulièrement en temps de pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !