•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec et Ottawa veulent améliorer la gestion de l'eau dans les municipalités

Quelqu'un se verse de l'eau dans un verre à partir d'un robinet,

Saint-Pacôme et Rivière-Ouelle étudient la possibilité de construire un aqueduc qui acheminerait de l'eau potable entre les deux municipalités.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les gouvernements fédéral et provincial ont décidé de consacrer une enveloppe de plus de 637,8 millions de dollars à la réalisation de 280 projets municipaux « d'approvisionnement en eau potable, de gestion des eaux pluviales et de traitement des eaux usées » au Québec.

Cette annonce, qui s’inscrit dans la relance économique souhaitée par le gouvernement après la crise de la COVID-19, doit permettre de moderniser des infrastructures d’un bout à l’autre du Québec, a assuré la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest.

Les fonds alloués doivent permettre la remise en état de conduites d'eau, de stations de pompage et d'installations de traitement d'eau, ainsi que la construction de nouvelles installations, ont indiqué le fédéral et le provincial dans un communiqué commun.

Les deux ordres de gouvernement se répartissent équitablement la somme, soit 318,9 millions de dollars chacun. Ottawa a puisé ces fonds dans le volet Infrastructures vertes de son plan Investir dans le Canada, tandis que Québec financera ces projets grâce au Fonds pour l'infrastructure municipale d'eau (FIMEAU).

De cette enveloppe, 86 millions de dollars seront spécifiquement alloués à la rénovation des installations dans la grande région de Montréal. En tout, 11 projets seront réalisés à Montréal, tandis qu’un autre sera mené à Senneville.

Plus de 70 kilomètres de conduites d’eau seront ainsi remplacés. 

Les travaux qui seront réalisés grâce à cette importante aide financière permettront non seulement de moderniser des infrastructures vieillissantes, mais aussi de réduire les pertes d'eau considérables dans les réseaux souterrains, a salué la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau.

En ce qui a trait aux projets d’infrastructure qui seront financés dans d’autres régions du Québec, des annonces à cet effet suivront, assure-t-on.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !