•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Louis Garneau soumet une offre à ses créanciers

Plan rapproché du logo de la marque Garneau imprimé sur un vêtement de sport de couleur rouge.

L'entreprise Louis Garneau Sports a déposé une proposition concordataire.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Aux prises avec des problèmes de liquidités qui l’ont contrainte à se placer sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité, l’entreprise Louis Garneau Sports annonce avoir soumis une proposition d’entente de remboursement à ses créanciers.

Dans un communiqué publié mercredi, l’équipementier sportif affirme qu’un groupe d’investisseurs souhaite participer à la relance de ses activités.

L'implication de ces investisseurs est toutefois conditionnelle à l’acceptation, par les créanciers et le tribunal, de la proposition concordataire soumise par Louis Garneau Sports et sa branche de vêtements cyclistes, Sugoi Global. Le groupe est propriétaire des marques Garneau, Sugoi et Sombrio.

Optimisme

Malgré l’interruption, durant quelques mois, des opérations à son usine au Mexique, les difficultés à s’approvisionner auprès de ses fournisseurs chinois et les problèmes rencontrés par ses clients au Canada et aux États-Unis, l’entreprise demeure optimiste grâce, entre autres, à l’engouement constaté pour le vélo depuis le début de la pandémie.

Louis Garneau en conférence de presse.

Louis Garneau

Photo : Radio-Canada

Selon le président et fondateur de l'entreprise, Louis Garneau, le plan proposé aux créanciers permettra de conserver le siège social à Saint-Augustin-de-Desmaures, près de Québec.

Les créanciers se réuniront en assemblée le 10 septembre afin d’étudier la proposition.

Restructuration

Louis Garneau Sports a indiqué le 3 mars dernier qu’elle se plaçait sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité en raison d’un manque de liquidités.

L’entreprise avait profité de l’occasion pour annoncer la mise à pied de 66 employés travaillant à son siège social ainsi que le début d’une restructuration dirigée par le syndic Raymond Chabot.

Trois semaines plus tard, c’était au tour de Sugoi Global de déposer un avis d’intention en vue de présenter une proposition à ses créanciers.

En mars dernier, la dette de Louis Garneau Sports s’élevait à 32 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !