•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1,5 M$ pour mieux comprendre la séquestration du carbone dans les forêts de la Côte-Nord

Une forêt d'épinettes

La forêt boréale

Photo : Radio-Canada / Jean-Louis Bordeleau

Radio-Canada

Implantée l’année dernière, la chaire de recherche sur la gestion du carbone forestier au Cégep de Sept-Îles, qui est chapeautée par Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), reçoit une subvention de 1,5 million de dollars.

La chaire s’intéresse à la manière dont la forêt boréale capture le carbone atmosphérique, explique Xavier Cavard, titulaire de la chaire de recherche sur la gestion du carbone forestier.

La subvention, qui s’échelonnera jusqu’en 2024, doit permettre de lancer de nouveaux projets de recherches.

Cet argent-là nous permet d’engager plein d’étudiants, de faire venir du monde en région pour aller sur le terrain ou faire de la modélisation

Xavier Cavard, titulaire de la chaire de recherche sur la gestion du carbone forestier

Quand on parle de mieux gérer ce carbone forestier, c’est de voir justement comment on peut optimiser, maximiser la séquestration de ce carbone, aussi bien dans la forêt que dans les produits du bois, précise M. Cavard, en entrevue à l'émission Bonjour la Côte.

Xavier Cavard accorde une entrevue à Radio-Canada

Le titulaire de la chaire de recherche sur la gestion du carbone forestier, Xavier Cavard

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Implication des grandes entreprises de la région

À terme, M. Cavard veut travailler avec les grandes industries de la région pour leur permettre de compenser les émissions de gaz à effet de serre grâce à la capture de carbone en forêt.

Le but est un peu de réunir les industriels forestiers [...], mais aussi des industries émettrices de gaz à effet de serre de la région, comme aluminerie Alouette ou ArcelorMittal, indique M. Cavard.

Même si ces entreprises sont concernées moins directement par la séquestration du carbone forestier, elles pourraient souhaiter compenser localement leurs émissions de carbone.

Les fonds octroyés proviennent du nouveau programme Alliance du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !