•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rentrée sur fond d’incertitudes pour les enseignants du Cégep de l’Outaouais

La façade du Cégep de l'Outaouais.

Les enseignants du Cégep de l'Outaouais ont effectué leur rentrée lundi, trois semaines avant leurs étudiants (archives).

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada/Jean-Sébastien Marier

Radio-Canada

Les enseignants du Cégep de l’Outaouais ont effectué leur rentrée lundi, soit trois semaines avant celle de leurs étudiants. Celle-ci a été repoussée pour faire les choses adéquatement, mais les professeurs se posent toujours plusieurs questions sur la forme que prendra la prochaine session.

Le principal flou qui persiste concerne la manière dont les cours seront offerts, constate le président du Syndicat des enseignants et enseignantes du Cégep de l’Outaouais, Christian Bernier.

On a une latitude, on en est bien contents, a-t-il précisé concernant la possibilité d’offrir des cours en ligne et en classe. Ce qu’on ne sait pas, c’est dans quelle mesure on peut le faire : on va être combien par classes? Est-ce qu’on va pouvoir prendre tous nos étudiants?, a ajouté le leader syndical aux Matins d’ici mardi.

C’est pour ça que la rentrée des étudiantes et des étudiants est retardée cette année […] pour nous permettre d’encore mieux nous préparer et se former à cette nouvelle réalité-là.

Une citation de :Christian Bernier, président du Syndicat des enseignants et enseignantes du Cégep de l’Outaouais

M. Bernier a aussi déploré le peu de directives fournies par le ministère de l’Enseignement supérieur dans ce dossier.Il devrait y avoir une mise à jour. Si c’était pertinent de le faire pour le primaire et le secondaire, ça l’est tout autant pour le collégial et l’université, croit-il.

Le bureau de la ministre Danielle McCann a expliqué que chaque cégep a la responsabilité de créer son plan pour la rentrée et l’offre de cours. C’est dans cette optique que le Cégep de l’Outaouais a décidé de repousser sa rentrée au 8 septembre. Certaines décisions restent à prendre et seront prises et communiquées cette semaine, a souligné le porte-parole de l’établissement, Simon Desjardins.

Mme McCann prenant la parole au Salon bleu.

Danielle McCann est passée du ministère de la Santé à celui de l'Enseignement supérieur lors du dernier remaniement ministériel au mois de juin (archives).

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

L’incertitude persiste aussi quant à l’impact de cette rentrée sur le nombre d’étudiants qui vont s’inscrire au cégep cette année, selon M. Bernier, et les répercussions à plus long terme de ce phénomène.

Il y a beaucoup d’étudiants qui pensent qu’il n’y aura pas autant de services. Évidemment, c’est un peu plus compliqué d’obtenir les services quand on est à la maison. Dans ces circonstances-là, on se demande un petit peu comment ça va se passer, a-t-il expliqué. S’il y a moins d’inscriptions, il y a moins de financement. Il faudrait peut-être essayer de combattre ce décrochage-là potentiel.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !