•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Robert Gauvin devient candidat libéral dans Baie-de-Shediac-Dieppe

Robert Gauvin prononce une allocution.

Robert Gauvin affirme que la circonscription de Baie-de-Shediac-Dieppe est désormais sa priorité, mais il ajoute qu'il va continuer de défendre les intérêts de Shippagan-Lamèque-Miscou.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le député indépendant sortant de Shippagan-Lamèque-Miscou, Robert Gauvin, devient le candidat du Parti libéral dans la circonscription de Baie-de-Shediac-Dieppe.

Le chef du Parti libéral, Kevin Vickers, l’a annoncé mardi matin durant une conférence de presse donnée à Scoudouc, dans la circonscription.

J’ai le grand plaisir de vous informer que Robert Gauvin se joindra au Parti libéral en tant que votre candidat aux élections générales du 14 septembre. Je sais que Robert sera une voix très forte et sensible pour les habitants de Baie-de-Shediac-Dieppe, a déclaré Kevin Vickers devant plusieurs partisans.

Robert Gauvin semblait partagé entre la joie d’annoncer sa candidature dans une nouvelle circonscription et la tristesse de quitter celle qu’il a représentée ces dernières années.

C’est un réel, immense privilège de me joindre à l’équipe libérale en représentant Baie-de-Shediac-Dieppe et vous êtes maintenant ma priorité numéro un, a affirmé Robert Gauvin.

Kevin Vickers tend la lettre à Robert Gauvin.

Le chef libéral Kevin Vickers (à droite) a remis à Robert Gauvin une lettre attestant qu'il est désormais le candidat du Parti dans la circonscription de Baie-de-Shediac-Dieppe.

Photo : Radio-Canada

Maintenant, un moment triste pour moi, je dois dire au revoir à la circonscription de Shippagan-Lamèque-Miscou. [...] C’est très difficile. Je m’y suis fait beaucoup d’amis, a-t-il poursuivi.

Mais, s’il est élu dans le sud-est, il n’entend pas pour autant cesser de défendre les intérêts des résidents du nord-est.

Je veux assurer à la population de Shippagan-Lamèque-Miscou que, même si je serai ici, je travaillerai encore pour eux autres parce que c’est ce qu’on a besoin dans la province du Nouveau-Brunswick. Il faut qu’on arrête de délimiter nos régions par des lignes. On fait tous partie de la même équipe, a lancé Robert Gauvin.

Changer de circonscription pour des raisons familiales

Ma décision est une décision familiale, a indiqué Robert Gauvin en remerciant du même souffle son épouse et ses enfants pour leur appui, leur amour et leurs conseils.

La raison est familiale. Mon père est sorti de la politique, il n’avait plus de famille unie. Moi, je ne veux pas que ça m’arrive, a-t-il expliqué, la voix brisée par l’émotion.

Une dizaine de personnes assises dans la salle.

Quelques députés libéraux sortants étaient présents ainsi que d'autres personnes.

Photo : Radio-Canada / Wildinette Paul

Robert Gauvin a été élu député progressiste-conservateur de Shippagan-Lamèque-Miscou lors des élections générales de septembre 2018. Il a été vice-premier ministre, ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture et ministre responsable de la Francophonie dans le gouvernement de Blaine Higgs.

En février dernier, il est devenu député indépendant à la suite de son opposition à la réforme controversée des services de santé du gouvernement Higgs.

Ce qui est arrivé quand on m'a recruté en 2018 pour joindre le Parti conservateur, on m’a convaincu que j’embarquais rejoindre le parti de mon père. Et bien, je me suis retrouvé dans le parti qu’il a quitté. Ce n’est plus mon parti. Ce n’est plus notre parti. C’est un autre parti et il est temps qu’il soit parti, a lancé Robert Gauvin.

Des reproches aux conservateurs et la réplique de Blaine Higgs

Kevin Vickers a profité de l’occasion pour reprocher à son adversaire progressiste-conservateur, Blaine Higgs, d’avoir déclenché des élections générales en pleine pandémie. Il affirme que M. Higgs n’a pensé qu’à lui-même et non aux électeurs en faisant cela.

Robert Gauvin en a rajouté en disant que Blaine Higgs compte sur un faible taux de vote, spécialement francophone, pour essayer de se sécuriser un gouvernement [majoritaire] pour passer aux coupures qu’il veut faire sans avoir d’opposition.

Blaine Higgs a d’abord affirmé que la décision appartenait à M. Gauvin et qu’il s’agissait d’un choix personnel. Puis, il a fait allusion au départ des libéraux de la table de négociations la semaine dernière et il a plaisanté sur l’affiliation politique de l’ex-membre de son parti. « D’une certaine façon, peut-être que M. Gauvin est dans le bon camp parce que ce n’est pas la première fois qu’il abandonne quelque chose », a expliqué Blaine Higgs.

Le siège de Baie-de-Shediac-Dieppe à l'Assemblée législative est vacant depuis la démission de l'ancien chef libéral, Brian Gallant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !