•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau projet de redécoupage des districts électoraux présenté aux Rimouskois

Les élus du conseil municipal de Rimouski, séparés par des plexiglas, le 17 août 2020.

Les élus du conseil municipal de Rimouski étaient tous présents en personne dans la salle du conseil réaménagée pour respecter les mesures sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Le conseil municipal de Rimouski a présenté, lors de la séance de lundi soir, une révision de son projet de redécoupage électoral. Cette nouvelle mouture s'est faite à la suite des consultations publiques menées à ce sujet par la Ville.

La nouvelle carte électorale potentielle a pour but de rééquilibrer le nombre d'électeurs dans chacun des onze districts de la Ville. Il s'agit d'un exercice que toutes les municipalités doivent accomplir avant le prochain scrutin municipal.

La première mouture du projet avait soulevé une vague d'opposition chez les citoyens.

La révision présentée lundi soir rééquilibre le nombre d'électeurs entre les 11 districts de la ville, mais en dénaturant moins les districts d'origine que le faisait la première proposition.

Les districts du Bic et de Sainte-Blandine ont notamment été redessinés de manière à mieux respecter le cœur villageois. Le centre urbain du district de Sacré-Cœur reste aussi plus homogène.

Le maire Parent a déclaré, lors de la présentation de ce nouveau projet de redécoupage, qu'il s'agissait du compromis parfait.

On a pu diminuer le pourcentage d'écart pour les districts du Bic et de Sainte-Blandine. [...] L'objectif des membres du conseil municipal, c'est de déposer un règlement qui va faire en sorte que la Commission électorale acceptera le règlement même s'il y a une dérogation.

Marc Parent, maire de Rimouski

Ce projet de redécoupage a été adopté à majorité puisque la conseillère du district du Bic, Virginie Proulx, s'y est opposée.

Virginie Proulx, conseillère municipale du district du Bic de la Ville de Rimouski.

Virginie Proulx, conseillère municipale du district du Bic à la Ville de Rimouski (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Je déplore l'incohérence dans le fait que le territoire du Bic ne sera pas conservé dans son intégralité tel que promis par les maires Forest et Gauthier lors de la fusion du Bic. Les citoyens l'ont pourtant manifesté clairement lors de la consultation, a déclaré Mme Proulx.

Tant qu'à demander l'exception pour le Bic, pourquoi ne pas, tout simplement, avoir respecté l'intégralité du territoire? Qu'est-ce que ça aurait changé?

Virginie Proulx, conseillère du district du Bic

À l'inverse, le conseiller du district de Sacré-Cœur, Sébastien Bolduc, s'est dit en faveur du nouveau projet de redécoupage.

Il s'est aussi dit mal à l'aise avec la première proposition puisque le district du Bic atteignait le cœur urbain de celui de Sacré-Cœur.

Je pense qu'on a atteint quand même un compromis qui est raisonnable. [...] On est dans l'ordre des changements normaux qui sont effectués à chaque élection. Donc moi, je suis à l'aise avec le règlement. Je ne l'aurais pas été avec l'ancien parce que, comme monsieur le maire le disait, il y avait un noyau urbain, à proximité du centre communautaire de Sacré-Cœur qui aurait été touché, a soutenu Sébastien Bolduc.

Sébastien Bolduc.

Le conseiller du district de Sacré-Cœur, Sébastien Bolduc (archives)

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Si le redécoupage électoral est adopté par la Commission de la représentation électorale, il sera en vigueur lors des élections municipales de novembre 2021.

Un avis public précisant les frontières de chacun des 11 districts selon ce nouveau projet de redécoupage doit être publié cette semaine. La publication de cet avis sera suivie d'une période pendant laquelle les citoyens pourront faire part de leur opposition à ce projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !