•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison de la LCF annulée : vives réactions en Saskatchewan

Les joueurs des Roughriders célèbrent un touché marqué lors de la saison 2019.

À l'image de leurs coéquipiers et de leurs partisans, Shaq Evans, William Powell et Kyran Moore avaient de grandes ambitions pour les Roughriders... si saison 2020 il y avait eu.

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans la foulée de la pandémie de COVID-19, la Ligue canadienne de football (LCF) a annoncé lundi qu’elle ne présentera pas de saison cette année. La décision a suscité de vives réactions en Saskatchewan, entre déception et espoir pour la suite des choses.

En conférence de presse lundi, le président des Roughriders de la Saskatchewan, Craig Reynolds, n’a pas caché sa déception.

Il a admis qu’il s’agit de la pire crise financière jamais vécue par son équipe, car on est tout simplement incapable de faire quoi que ce soit pour générer des revenus en ce moment.

Craig Reynolds rappelle que deux magasins d’articles promotionnels ont fermé leurs portes depuis le début de la pandémie. Des employés à temps partiel affecté à la billetterie ont également perdu leur emploi.

Le PDG demeure toutefois convaincu que la LCF n’aurait pas pu faire mieux, soulignant qu’il n’y a pas de manuel pour gérer une pandémie.

Il est par ailleurs confiant pour les prochaines saisons, puisque ce n’est pas notre première bataille, a-t-il illustré en point de presse.

Pour assurer leur survie, les Roughriders lancent tout de même un appel aux amateurs de football. On espère que les détenteurs de billets de saison vont les garder pour l’an prochain, fait savoir Craig Reynolds.

Ce n’est pas un choc, dit le joueur Patrick Lavoie

Pour Patrick Lavoie, centre-arrière des Roughriders, la décision annoncée lundi n’est pas une surprise, bien qu’elle demeure décevante.

« J'espérais que le gouvernement fédéral puisse faire un prêt à la LCF comme elle le demandait, mais je voyais mal comment ils auraient pu le faire pour la LCF et pas pour d’autres ligues professionnelles. »

— Une citation de  Patrick Lavoie, centre-arrière des Roughriders de la Saskatchewan

La nouvelle est d’autant plus crève-coeur pour lui que la saison à venir devait être sa dernière comme joueur de football.

C’est dommage que ça se termine comme cela, mais en même temps la Saskatchewan c’est un bel endroit pour terminer, dit-il.

La suite des choses s’annonce toutefois stimulante pour lui. Il intègrera bientôt le Service de sécurité incendie de Montréal comme pompier.

Pour moi, c’est un nouveau rythme de vie [...], mais c’est la transition parfaite, explique-t-il.

Une perte pour la Saskatchewan

Gilles Groleau, fervent supporteur des Roughriders, affirme que l’annulation de la saison est une perte pour la province.

C’est probablement très décevant pour les joueurs qui veulent performer sur le terrain, mais un autre aspect à considérer, c’est que l’équipe rapporte beaucoup à la Saskatchewan, indique-t-il.

L’équipe est appréciée du public, rappelle-t-il, parce qu’elle a un cachet très particulier.

« Les jours de match, les gens s’habillent en vert et mettent leur gilet des Riders. C’est une équipe qui leur tient à coeur, qui fait partie des racines [...] parce que c’est la seule équipe sportive professionnelle en Saskatchewan. »

— Une citation de  Gilles Groleau, amateur des Roughriders de la Saskatchewan

Pour moi, c’est une perte de ne pas avoir de saison, mais en même temps, on n’a pas le choix, laisse tomber Gilles Groleau.

Avec les informations de Grégory Wilson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !