•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Windsor : la campagne pour le quartier 7 bouleversée par la pandémie

L'hôtel de ville de Windsor

Le siège du quartier 7 sera pourvu en octobre, un an après sa libération par le député libéral Irek Kusmierczyk.

Photo : CBC

Radio-Canada

Maintenant que la région a pu passer à la troisième étape du déconfinement, la date de l’élection partielle du quartier 7 de Windsor a été fixée.

12 candidats se présentent pour le vote qui se déroulera le 5 octobre.

La campagne est fortement modifiée en raison de la pandémie puisque les candidats évitent de faire du porte-à-porte. Internet est donc un outil qui sera privilégié pour rejoindre les électeurs.

La campagne débute environ 10 mois après qu’Irek Kusmierczyk eut quitté son siège au conseil municipal suite à son élection en tant que député libéral de Windsor-Tecumseh.

Depuis, le siège du quartier 7, qui devait être pourvu en avril, est vacant.

Changement de plan pour les candidats

Albert Saba se présente à l'élection. Comme tous les candidats, il a dû adapter son approche.

Portrait d'un homme. Il porte des lunettes et chemise

Albert Saba est candidat dans le quartier 7

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Selon lui, l’impossibilité de faire du porte-à-porte pourrait exclure une frange des résidents de la circonscription.

Oui effectivement il y a des gens qui risquent d'être laissés de côté. Mais il appartient à chaque candidat de pouvoir développer sa stratégie en conséquence, indique-t-il.

Cette pandémie demande un réajustement (...) des priorités. Sans oublier que nous avons eu de grosses pertes au niveau des moyens financiers investis dans le matériel de la campagne

Une citation de :Albert Saba, candidat

Les candidats ont en effet dû se débarrasser des documents qu'ils comptaient distribuer en avril aux résidents, notamment parce que la date indiquée sur ces imprimés n’est plus d'actualité.

De nouvelles priorités

Albert Saba pense également que la pandémie a mis de l'avant des problématiques qui doivent être prises en compte dans l’organisation de cette élection. Selon lui, la ville devra notamment mettre en place un système de vote qui permettra aux aînés qui résident dans des établissements de soins de longue durée de voter.

Michelle Gajewski est une autre candidate. Elle aussi a dû adapter sa campagne, en misant sur les médias sociaux. Pourtant elle aimerait, dit-elle, pouvoir faire du porte-à-porte.

Elle aussi pense que la pandémie a mis en évidence des points qui doivent être davantage développés durant la campagne, notamment le besoin important de structures sociales pour les sans-abris.

Il s’agit d’une thématique pour laquelle j'avait déjà un intérêt avant la crise sanitaire, indique-t-elle. Mais cette dernière a, selon elle, accentué ces besoins.

Le vote se déroulera le 5 octobre au centre récréo-sportif WFCU. Les électeurs pourront voter par anticipation du 29 septembre au 3 octobre.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !