•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Une inauguration en deux temps » pour la Faculté de médecine de McGill en Outaouais

Un panneau annonçant l'Hôpital de Gatineau.

L’Hôpital de Gatineau accueillera les locaux de la Faculté de médecine (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après des années de discussions et parfois de controverses, les premiers étudiants inscrits en médecine au Campus Outaouais de l’Université McGill entameront leur processus d'orientation cette semaine. Toutefois, les locaux du campus ne seront pas prêts pour les premiers cours, lundi prochain.

On fait une inauguration en deux temps, si on veut, a indiqué le Dr Gilles Brousseau, doyen associé et directeur du Campus Outaouais, aux Matins d’ici. À la fin de l’automne, quand les travaux seront terminés, on pourra faire l’inauguration du campus.

Comme c'est le cas pour bon nombre d’étudiants universitaires partout au pays, une part des cours offerts à cette première cohorte dès le 24 août seront virtuels, mais certaines activités se feront en salle de classe, dans des espaces temporaires.

On a l’avantage d’être un petit groupe de 24 étudiants, alors c’est sûr que c’est plus facile de regrouper ces étudiants-là, a expliqué Gilles Brousseau. Ça nous permet d’offrir un peu plus de présentiels, et on est équipé de locaux temporaires, parce qu’évidemment, on a dû déborder de l’échéancier qui était prévu à cause de la construction qui a été arrêtée quelques semaines.

La taille des groupes permettra d’offrir l’entièreté de la formation en présentiel à la session d’hiver, lorsque l’aménagement des locaux à l'Hôpital de Gatineau sera terminé, a également noté le Dr Brousseau.

L’arrivée de ce programme permettra, selon lui, de venir soulager en partie le problème de pénurie de main-d’œuvre en santé avec lequel l’Outaouais est aux prises depuis plusieurs années.

Si on regarde l’expérience de Trois-Rivières et Chicoutimi, ces milieux-là ont une beaucoup plus faible pénurie de médecins, donc ils ont recruté parmi les étudiants qu’ils ont formés, a souligné le Dr Brousseau. C’est par là que notre région se fait connaître par la population étudiante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !