•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cégeps de la région préparent leur rentrée

L'extérieur d'un des bâtiments du Cégep de Trois-Rivières, en été.

Le Cégep de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C’est dans un contexte inédit que les cégeps de la région s’apprêtent à accueillir leurs étudiants pour la session d’automne. À quelques jours de la rentrée, inquiétudes et appréhensions s’invitent chez les étudiants.

Cette rentrée scolaire ne ressemblera à aucune autre dans les établissements d’enseignement collégial. La réalité sanitaire a forcé les cégeps de la région à revoir leur offre, et à faire preuve de créativité.

Si le Collège Laflèche commence ses cours dès ce lundi, le Cégep de Trois-Rivières a lui retardé sa rentrée, qui se fera le 26 août.

On a travaillé fort pour rendre notre milieu sécuritaire pour tous, déclare Nathalie Cauchon, directrice des études et de la vie étudiante au Cégep de Trois-Rivières.

Au micro de l’émission Facteur matinal, Nathalie Cauchon rappelle que le Cégep de Trois-Rivières s’est doté d’un protocole sanitaire strict. En plus de limiter les cours en présentiel, comme c’est la règle pour tous, le Cégep de Trois-Rivières obligera tous ses étudiants et ses membres du personnel, à se munir de leur carte d’accès pour entrer dans l’établissement.

Selon Mme Cauchon, cela permettra de savoir qui est présent, et d'intervenir rapidement en cas d’éclosion.

Les salles de classe, et les espaces communs ont aussi été repensés pour permettre le bon respect de la distanciation sociale. Le port du masque est aussi obligatoire, et pourra uniquement être retiré en classe.

Formule de cours hybrides

Au Cégep de Trois-Rivières, aucun ratio n’est établi quant au partage entre les cours en ligne et les cours en classe. Cela se fera en fonction de la réalité des programmes, comme le souligne Nathalie Cauchon.

La priorité sera également donnée aux étudiants de première année, pour leur permettre de faire le plus d’activités en présence, et développer ainsi leur sentiment d’appartenance.

En raison de la pandémie, la directrice des études du Cégep de Trois-Rivières note une baisse significative d’étudiants étrangers. Ils n’arriveront qu’à la session d’hiver, si le contexte sanitaire le permet.

Collège Laflèche, 17 août, Cégep de Trois-Rivières, 26 août, Cégep de Shawinigan, 27 août

Les différents établissements n'ouvrent pas leur porte au même moment.

Photo : Radio-Canada

Inquiétudes chez les étudiants

Réunie dimanche en congrès à Trois-Rivières, la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) craint que de nombreux étudiants ne retournent pas au cégep cet automne en raison de leur situation financière, rendue précaire en raison de la crise sanitaire.

La FECQ interpelle le gouvernement Legault et lui demande d'intervenir pour éviter une hausse du décrochage scolaire. Les associations étudiantes demandent une bonification du programme d’aide financière aux études.

une personne devant un micro, d'autres en arrière

La Fédération étudiante collégiale du Québec était dimanche en congrès à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Cela fait des mois que le gouvernement fédéral a annoncé des mesures de soutien financier afin d’éliminer les barrières à l'accessibilité aux études supérieures. Québec tarde cependant à reconnaître la situation précaire de la communauté étudiante collégiale et l’horloge tourne, affirme Noémie Veilleux, présidente de la FECQ.

Au-delà de leurs préoccupations financières, les étudiants en cégep appréhendent également l'organisation de leur rentrée. L'autre grande préoccupation de la FECQ, c'est la qualité de l'enseignement en ligne et le manque d'accès aux ressources technologiques.

Lors de la dernière session, c'était assez complexe. On n’avait pas beaucoup d’ordinateurs à la maison. Malheureusement avec tout le stress que ça a apporté, j’ai annulé complètement la dernière session, affirme Megan L’Heureux, étudiante au Collège de Rosemont à Montréal et présente au congrès de Trois-Rivières.

Réponse du ministère

Le ministère de l'Enseignement supérieur dit être sensible à la situation des étudiants, particulièrement en cette période exceptionnelle.

Il rappelle que plus d'un milliard de dollars sont déjà versés en programme d'aide financière pour les étudiants.

Il dit aussi étudier les possibilités de bonification du Programme de prêts et de bourses afin qu'il reste avantageux et qu'ils répondent aux besoins des étudiantes et étudiants.

D'après les informations d'Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !