•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un 15 août réussi malgré la pandémie

Des Acadiens sur le trottoir avec des drapeaux.

L’ampleur des festivités du 15 août n'avaient rien à voir avec celle des années précédentes, mais malgré les pronostics, la pandémie n'aura pas eu raison de la fête.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Festival acadien de Caraquet est parvenu à souligner efficacement le 15 août alors qu’il y a quelques mois, on craignait que cela ne soit impossible.

Je croyais que c'était fini, admet Manuel Chiasson, responsable de la technique de scène à Caraquet.

Selon Paul Marcel Albert, président du festival, la programmation a répondu aux attentes dans le contexte actuel.

« On a réussi à faire une mini programmation, mais une programmation qui se tenait. On a souligné la fête nationale avec deux spectacles en plein air aux places limitées. »

— Une citation de  Paul Marcel Albert, président du festival
Les places assises devant une scène de l'édition 2020 du Festival acadien de Caraquet.

Les places assises devant une scène de l'édition 2020 du Festival acadien de Caraquet.

Photo : Radio-Canada

Cette formule réduite a plu aux jeunes.

Fayo a été capable de nous faire feeler le 15 août comme du monde. Il a fait bouger tout le monde, c'est sûr que c'est plate qu'on ne peut pas faire le party comme d'habitude, mais on le fait à notre manière, lance un participant, Guy-Luc Thériault.

Un jeune homme en entrevue.

Guy-Luc Thériault dit avoir eu du bon temps lors du spectacle de Fayo, le samedi 15 août 2020.

Photo : Radio-Canada

Malgré les restrictions, le cœur était à la fête, à la grande surprise de plusieurs personnes interrogées.

C'était surprenant même, parce qu'avec le COVID on pensait que ça n'allait pas trop lever. Mais l'ambiance était là, dit Pascal Dumont.

Selon Jeanne Lanteigne, les Acadiens étaient nombreux à participer au Tintamarre, soit en voiture ou en bordure de rue, créant une ambiance unique et tout aussi authentique qu’à l’habitude.

Jeanne Lanteigne, participante à l'édition 2020 du Festival acadien de Caraquet.

Jeanne Lanteigne, participante à l'édition 2020 du Festival acadien de Caraquet.

Photo : Radio-Canada

« On a oublié la pandémie. »

— Une citation de  Daniel Thibodeau, participant au festival

Il y a quelques mois, la tenue de pareilles activités était incompatible avec les mesures de la santé publique. Durant la phase dite orange, les rassemblements en plein air étaient limités à 10 personnes ou moins.

Pour le président du festival, le jeu en valait la chandelle. On a risqué de faire des spectacles en chair et en os, et ça a donné vraiment un beau résultat.

Paul Marcel Albert, président du Festival acadien de Caraquet.

Paul Marcel Albert, président du Festival acadien de Caraquet.

Photo : Radio-Canada

Manuel Chiasson espère pour sa part que cette expérience positive pavera la voie à d’autres événements du genre. Je pense que ça a bien été, moi je suis en démontage, et j'espère qu'on va remonter pour faire quelque chose d'autre!

Un homme en entrevue devant du matériel technique de scène.

Manuel Chiasson, responsable de la technique de scène à Caraquet, est satisfait du déroulement de l'édition 2020 du Festival acadien de Caraquet.

Photo : Radio-Canada

D'après le reportage d'Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !