•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre nouveaux cas de COVID-19, dont deux enfants, au Nouveau-Brunswick

Deux personnes auraient pu être contagieuses lors de leurs voyages en avion.

Vue d'un avion d'Air Canada a travers une barrière.

Deux voyageurs atteints de la COVID-19 auraient pu être contagieux à bord de vols d'Air Canada.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le ministère de la Santé publique du Nouveau-Brunswick signale samedi après-midi la découverte de quatre nouveaux cas d’infection par le coronavirus dans la province.

Les personnes atteintes sont deux enfants de moins de 10 ans dans la région de Fredericton, et deux adultes dans la quarantaine vivant dans la région de Moncton. Toutes ces personnes sont en isolement, affirme le gouvernement provincial.

Selon la province, les enfants sont des contacts d'un cas antérieur.

Les cas d’infection chez les deux adultes sont liés à des voyages à l'étranger et ils pourraient avoir été contagieux durant leurs déplacements en avion.

Le ministère de la Santé publique précise que ces deux vols sont les suivants :

  • Vol AC-891 d'Air Canada entre Rome (Italie) et Toronto le 3 août 2020;
  • Vol AC-8910 d'Air Canada entre Toronto et Moncton le 4 août 2020.

Les autorités de santé publique demandent aux personnes qui étaient à bord de ces vols d’être attentifs à l’apparition de symptômes de la COVID-19 dans les 14 jours suivants leur voyage en avion. S’ils développent des symptômes, ces personnes doivent s’isoler immédiatement et communiquer sans tarder avec Télé-Soins, au 811.

Il y a 13 cas actifs connus de COVID-19 au Nouveau-Brunswick.

Depuis le début de la pandémie, 184 résidents de la province ont contracté la maladie respiratoire causée par le coronavirus SRAS-CoV-2 et deux personnes en sont mortes.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.