•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici comment les conseils scolaires francophones d’Ottawa vont s’adapter pour la rentrée

Une famille arpente un couloir neuf et décoré de l'École élémentaire catholique Sainte-Geneviève, à Ottawa.

Les conseils scolaires ont différentes approches concernant leur offre de cours en ligne et en classe pour la rentrée 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Bulles, cours en ligne, présence en classe à temps plein ou à temps partiel… Voici comment certains des conseils scolaires francophones de l’Est ontarien et d’Ottawa vont reprendre leurs activités lors de la rentrée 2020.

Les enfants qui fréquentent les établissements du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) de la maternelle à la 8e année seront de retour sur les bancs d’école à temps plein dès septembre.

Leurs aînés de la 9e à la 12e année, eux, seront en classe une journée sur deux pour nous permettre de scinder les groupes au secondaire en deux , explique la directrice de l’éducation du conseil scolaire, Sylvie Tremblay.

Les élèves auront donc une journée avec un cours en matinée et un autre en après-midi. Leurs enseignants vont ensuite leur donner des travaux et de l’étude à faire chez eux lors des journées durant lesquelles ils seront à la maison.

Le CEPEO a toutefois demandé une dérogation au ministère de l’Éducation pour neuf de ses écoles secondaires pour permettre un retour en classe à temps plein.

Soit que les écoles pour lesquelles on a demandé des dérogations sont dans des secteurs qui sont à risque plus bas en matière de transmission du virus ou soit que l’effectif de l’école nous permet de faire une offre d’éducation à 100 % tout en respectant les mesures qu’on doit respecter pour réduire la propagation, note Mme Tremblay.

Le CEPEO compte avertir les parents de la décision du gouvernement le plus rapidement possible.

Du côté du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), le retour en classe à temps plein sera possible pour les jeunes de la maternelle à la 8e année aussi. Pour les élèves des paliers supérieurs, le CECCE opte pour une formule comparable à celle du CEPEO, où les jeunes iront à l’école une journée sur deux.

Chez ces deux conseils, les élèves qui seront de retour physiquement en classe seront regroupés en petites cohortes de différentes tailles. Ces cohortes agiront à titre de bulles pour les jeunes et leur enseignant.

Cours à distance

Peu importe l’âge des élèves, ils pourront être inscrits à des cours à distance. C’est d’ailleurs l’option qu’envisage Stéphanie Plante, mère d’un enfant inscrit auprès du CEPEO qui va commencer la 5e année en septembre. Les élèves vont utiliser des [ordinateurs portatifs] Chromebooks à la journée longue […]; si mon élève est devant un Chromebook à la journée longue, pourquoi je ne le mettrais pas en virtuel à la journée longue?, avance Mme Plante, qui préfère présentement les cours virtuels en raison de son propre état de santé.

Les parents d’élèves du CEPEO ont jusqu’au 19 août pour décider si leur enfant retournera en classe ou s’ils préfèrent les cours en ligne. Peu importe le mode d’enseignement choisi, ils pourront changer d’idée au fil de l’année scolaire.

Pour les élèves de la maternelle à la 8e année, le changement pourra se faire après un délai de 12 semaines, une option qui intéresse Mme Plante selon l’évolution de la situation. De la 9e à la 12e année, il faudra attendre la fin de chaque demi-semestre pour faire le saut d’un mode à l’autre.

On ne pourra pas être constamment en train d’ajouter des élèves dans les cohortes en présentiel, indique pour sa part Sylvie Tremblay en soulignant que du va-et-vient constant va à l’encontre de toutes les autres mesures pour réduire le risque de propagation de la COVID-19.

Au CECCE, la date butoir pour inscrire son enfant aux cours à distance est déjà passée. Cela dit, le conseil offre lui aussi la possibilité de changer d’option pendant l’année. Les élèves de la maternelle à la 8e année qui seront inscrits dans le mode d’apprentissage virtuel en ligne à temps complet pourront retourner en salle de classe à tout moment. Le parent devra en informer la direction d’école et suivre les directives données avant sa réintégration, écrit le CECCE sur son site Internet.

Pour ceux qui veulent passer du mode présentiel au mode virtuel — peu importe le niveau de l’enfant —, il faudra avertir la direction de l’établissement concerné et attendre qu’une place pour les cours en ligne se libère, car les services d’enseignement virtuel du CECCE ne peuvent s'adresser qu’à un nombre limité d’élèves.

Avec les informations de Jérémie Bergeron et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !