•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ventes de maisons bondissent sur la Côte-Nord

Des maisons à vendre à Sept-Îles

Des maisons à vendre à Sept-Îles. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Selon un rapport de la firme JLR solutions financières, la vente de maisons a bondi de 31 % sur la Côte-Nord en juillet, comparativement à la même période l'an dernier. La pandémie de COVID-19 ne serait pas étrangère à cette hausse.

C'est toute une surprise, on ne s'attendait jamais à ça. Après la pandémie, on s'attendait à ce que les gens n’aient pas de sous ou veulent garder leurs sous au cas où il y ait autre chose , déclare Alain Chevarie, courtier immobilier pour Via Capitale.

Malgré les contrecoups de la COVID-19, l'été est mouvementé pour les courtiers de Via Capitale, à Sept-Îles. Les ventes résidentielles de l'entreprise ont nettement augmenté depuis le début du déconfinement.

La demande est telle que les acheteurs sont prêts à payer de 5 à 10 % de plus que l'évaluation municipale, selon ce courtier.

Ils ne veulent pas rester pognés, comme ils ont été lors de la pandémie, en appartement ou pris chez des amis ou chez des parents. Ils veulent absolument avoir leur liberté. Tu sais, si vous avez une maison, vous avez votre terrain, vous pouvez au moins sortir dehors, observe M. Chevarie.

Alain Chevarie devant une affiche de maison vendue.

Alain Chevarie remarque une forte effervescence du marché immobilier sur la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

L'agence immobilière RE/MAX Québec observe une effervescence semblable dans l'ouest de la région.

Selon l'entreprise, la pandémie aurait d'ailleurs poussé plusieurs citadins à s'installer en Haute-Côte-Nord, un phénomène observé ailleurs dans l'Est-du-Québec.

La demande serait particulièrement forte pour les propriétés situées en bord de mer et en milieu boisé, où plusieurs jeunes couples et jeunes familles choisissent de s'installer.

Les gens me disent "Nous, si ça arrive une deuxième vague, on sort. On sort de la ville, on s'en vient en région". Puis avec le télétravail, ils ont découvert qu'on pouvait faire le travail à distance. Et que tout fonctionnait quand même, avec la technologie, explique Nadine Gagné, courtière immobilière résidentielle pour RE/MAX.

Cette demande accrue dans le domaine de l'immobilier n'est cependant pas qu'un phénomène régional.

Selon un rapport de la firme JLR solutions foncières, les ventes de maisons unifamiliales ont augmenté de 19 % en juillet dans la province, par rapport à la même période l'an dernier.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !