•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pompier met en garde contre les feux d’artifice à la veille du 15 août

De la fumée qui émane d'une forêt.

Certaines personnes disent avoir senti des odeurs de fumée jusqu'à Moncton.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

Les deux feux de forêt qui se sont déclarés jeudi après-midi dans la région de Miramichi ne sont toujours pas maîtrisés vendredi.

Le ministère des Ressources naturelles et du Développement de l’énergie a fait appel à du renfort du Québec pour l’un de ces feux au nord de Miramichi, qui s’étend sur une superficie d’environ 40 hectares.

La superficie de l’autre feu, situé près de Kouchibouguac, est estimée à 75 hectares.

Aucune des maisons ou structures du secteur n’est menacée, mais des odeurs de fumée se sont propagées jusqu’à Moncton, à plus de 100 km au sud.

Mais cela n’a rien d’étonnant, d’après le chef pompier du service d’incendie de Moncton, Charles LeBlanc.

Lorsque tu as des incendies de forêt assez gros comme ça, il y a toujours une chance qu’il va y avoir des odeurs de fumée qui s’en viennent dans notre région [au sud de la province] , explique le pompier.

Une couple d’années passées par exemple, il y avait d’extrêmes gros feux de forêt au Québec et ces odeurs de fumée se sont même rendues ici au Nouveau-Brunswick, se souvient-il.

Une année exceptionnelle

L’année 2020 n’est pas encore terminée et déjà, plus de 1200 hectares de superficie boisée ont été détruits à ce jour. La moyenne de la dernière décennie est de 240 hectares.

Selon M. LeBlanc, des conditions assez exceptionnelles seraient en cause.

Cette année c’est juste simplement une grosse chance juste il n’y a pas eu de pluie pas beaucoup de précipitations pis les choses sont assez sec. Une petite étincelle peut commencer un gros feu majeur, illustre-t-il.

Une petite étincelle peut commencer un grand feu de centaines d’hectares et plus dans une affaire d’une demi-heure, trois quarts d’heure.

Charles LeBlanc, chef pompier

Ce chef pompier demande au public de prendre d'énorme précaution à la veille des célébrations du 15 août, et rappelle aux citoyens de ne pas faire de feux d'artifice.

Avec les informations de Wildinette Paul

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !