•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un processus d'embauche houleux à Gespeg

Le Site d'interprétation micmac de Gespeg.

Le Site d'interprétation micmac de Gespeg à Gaspé

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Un possible conflit d'intérêts aurait forcé le Conseil de la Nation Micmac de Gespeg à intervenir dans le processus d'embauche d'un agent à l'éducation.

Le conseil de bande a diffusé un communiqué mardi sur sa page Facebook pour justifier son intervention, qui a suscité plusieurs réactions au sein de la communauté.

L'embauche d'un agent à l'éducation au sein de la nation micmaque de Gespeg était censée se faire indépendamment du conseil de bande, indique ce dernier dans la publication. Celui-ci dit avoir mandaté un consultant externe et un comité de trois personnes pour se charger du processus de sélection, mais qu'il ne participait pas directement dans le processus et n'a pas été informé des candidats retenus par le comité de sélection.

Or, le conseil affirme avoir été mis au courant de préoccupations à l'égard de bris de confidentialité dans le processus, ce qui l'a forcé à intervenir.

Toujours selon le communiqué, le conseil a décidé de suspendre les démarches vers le 23 juillet afin de vérifier les allégations et prendre les mesures appropriées afin d'assurer l'intégrité du processus dans un souci d'équité pour l'ensemble des candidats.

Le Conseil de la Nation Micmac de Gespeg aurait alors découvert d'autres allégations, cette fois en lien avec un possible conflit d'intérêts.

Il explique avoir consulté une opinion juridique, qui lui a confirmé que lorsqu'un conflit d'intérêts réel ou apparent se manifeste dans une situation telle que celle-ci, la règle concernant les conflits d'intérêts doit prévaloir, et cela, afin d'assurer l'intégrité du processus de sélection.

Le conseil aurait alors choisi de recommencer à neuf le processus de sélection. Le communiqué ne précise pas, toutefois, qui prendra la décision finale.

Il aurait été irresponsable de la part du Conseil de faire abstraction de cette situation, bien malheureuse pour tous, au risque de voir l'embauche du candidat contestée et la gouvernance de notre Nation fragilisée , peut-on lire dans la publication Facebook.

Le conseil de bande conclut le communiqué en réitérant qu’il travaille avec transparence et dans le respect des règles et des responsabilités qui lui incombent.

Tout membre de la communauté désirant déposer sa candidature pour le poste d'agent à l'éducation est d'ailleurs toujours invité à le faire.

Le conseil de bande a décliné toutes nos demandes d’entrevue et de précision à ce sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !