•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certains dinosaures pouvaient voler avant l’apparition des oiseaux

Illustration artistique montrant différents types de dinosaures.

Une reclassification des dinosaures et des oiseaux précoces a permis de revoir les relations évolutives des dinosaures à l'origine des oiseaux.

Photo : Université McGill/Julius Csotomyi

Radio-Canada

Des estimations biomécaniques des dinosaures à plumes et des premiers oiseaux ainsi qu’une mise à jour de l’arbre de l'évolution tendent à montrer que le vol battu, soit le vol avec battement d'ailes, aurait évolué chez les dinosaures au moins trois fois.

Cette nouvelle théorie a été publiée dans la revue Current Biology (Nouvelle fenêtre) (en anglais) par une équipe internationale de paléontologues dirigée par les professeurs Michael Pittman et Rui Pei de l'Université de Hong Kong, et à laquelle a participé Hans Larsson, professeur à l'Université McGill.

Ces scientifiques remettent par le fait même en cause les liens évolutionnaires des dinosaures à l'origine des oiseaux.

Pour arriver à ces conclusions, l'équipe a étudié de près des fossiles, élaboré un nouveau système d'analyse pour trouver de nouvelles branches à l’arbre de l'évolution et estimé la possibilité que chacune des espèces ait franchi le seuil strict pour le vol battu.

Notre arbre de l'évolution révisé appuie la relation traditionnelle selon laquelle les dromaeosauridés (raptors) et les théropodes troodontidés sont les plus proches parents des oiseaux.

Rui Pei

Il [l'arbre] confirme également que les controversés théropodes anchiornithines étaient les premiers oiseaux, a affirmé Rui Pei par voie de communiqué.

Grâce à ce nouvel arbre de l'évolution, les chercheurs ont reconstitué le potentiel des théropodes ressemblant aux oiseaux pour le vol battu en se servant d'indicateurs indirects utilisés pour l'étude du vol des oiseaux vivants.

Ils ont ainsi découvert que le potentiel pour le vol battu avait évolué au moins trois fois chez les théropodes : une fois chez les oiseaux et deux fois chez les dromaeosauridés.

La capacité d'effectuer un vol plané chez certains dromaeosauridés est bien établie, alors notre découverte d'au moins deux origines de vol battu potentiel chez les dromaeosauridés est extrêmement intéressante.

Michael Pittman

Pour la première fois, nous avons un arbre de l'évolution bien défini de ces petits dinosaures à plumes, qui nous permettra de poser des questions sur la façon dont les oiseaux sont apparus, explique le Pr Larsson.

Dans leur étude, les paléontologues ont établi les limites biomécaniques de toutes ces espèces et ont présenté une image de l'expérimentation du vol dans un spectre allant du quasi-vol à la pleine capacité de voler chez les petits carnivores.

Je crois que c'est la vision la plus réaliste de l'origine des oiseaux que nous ayons eue à ce jour.

Michael Pittman

Cette représentation va à l'encontre du modèle simple de l'origine des oiseaux présentant une évolution linéaire, et montre plutôt qu'une importante variété de dinosaures à plumes expérimentait de nombreux modes de locomotion ailée, conclut M. Pittman.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !