•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plastiques à usage unique bannis dès janvier dans MRC de La Mitis

Un panneau sur lequel sont inscrits toutes les sortes de plastiques à usage unique.

La stratégie vise à réduire la quantité de déchets plastiques qui finissent à l’enfouissement ou sur les plages et dans les écosystèmes marins.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

La MRC de La Mitis met en place une stratégie pour lutter contre l'utilisation des plastiques à usage unique et des styromousses.

Selon cette stratégie, les plastiques à usage unique comme les sacs d’emplettes et ustensiles en plastique, ou les contenants en styromousse devront être remplacés par des objets compostables.

La MRC de La Mitis affirme être la première au Québec à aller de l'avant avec une stratégie aussi forte.

Le préfet de la MRC et maire de Price, Bruno Paradis, est particulièrement fier que la stratégie proposée aille plus loin que celle qui était prévue initialement.

De voir des élus audacieux et ambitieux pour l’environnement, je ne pourrais pas demander mieux.

Bruno Paradis, préfet de la MRC de la Mitis
Le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis.

Le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

La stratégie prévoit que chacune des 16 municipalités de la MRC adopte cet automne un règlement visant à interdire la distribution des plastiques à usage unique sur leur territoire.

Les règlements viseraient principalement les commerces au détail, les épiceries et les commerçants, qui seront accompagnés tout au long du processus.

La prochaine étape, c'est d'avertir les commerçants et de leur fournir de la documentation pour qu'ils soient bien au courant et conscients des alternatives, explique Anne Gauvin-Forest, conseillère en gestion des matières résiduelles à la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles des MRC de La Matapédia et de La Mitis.

Les commerçants disposeront d’une période de transition pour leur permettre d’écouler leur inventaire actuel.

De telles mesures ne veulent toutefois pas signifier la disparition du plastique de la région : les plastiques recyclables et les produits qui arrivent déjà emballés dans la région sont exclus de la stratégie.

Donner l'exemple

Pascal Bérubé, député de Matane–Matapédia, souhaite que cette initiative soit élargie aux MRC de La Matapédia et de La Matanie.

On partage le même territoire. On partage les mêmes bassins versants. On partage le même fleuve. Donc, nos destins sont interreliés et je suis convaincu que La Matapédia et La Matanie vont écouter très attentivement ce qui s'est dit aujourd'hui.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Le but de cette initiative est de réduire la quantité de déchets plastiques qui finissent à l’enfouissement, sur les plages et dans les écosystèmes marins.

Avec les informations de Marie-Christine Rioux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !