•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chef terroriste lié à la décapitation de deux Canadiens arrêté aux Philippines

Photo judiciaire d'Abduljihad Susukan.

Photo judiciaire d'Abduljihad Susukan fournie par la police de Davao.

Photo : La Presse canadienne / AP/(Philippine National Police

Radio-Canada

Un commandant du groupe islamiste Abou Sayyaf lié à la décapitation de plusieurs étrangers, dont les Canadiens John Ridsdel et Robert Hall, a été arrêté aux Philippines.

Selon le chef de la police nationale, le général Archie Gamboa, Abduljihad Susukan s’est rendu au terme de négociations avec la police à Davao, dans le sud des Philippines.

Il est soupçonné d’avoir trempé dans au moins 23 meurtres, six tentatives de meurtre et cinq enlèvements.

Les responsables de la sécurité aux Philippines accusent Abduljihad Susukan et ses hommes d'avoir joué un rôle dans l'enlèvement transfrontalier de touristes et d'autres victimes dans l'État malaisien de Sabah, sur l'île de Bornéo.

Il aurait notamment financé l’enlèvement, en septembre 2015, de MM. Ridsdel et Hall, qui se trouvaient dans une marina appartenant au complexe hôtelier Holiday Oceanview, situé à 975 km au sud-est de la capitale, Manille.

John Ridsdel a finalement été exécuté en avril 2016 dans le sud de la province philippine de Sulu, quelques heures après l'expiration d'un délai fixé pour le versement d'une rançon de plusieurs millions de dollars.

Robert Hall a subi le même sort deux mois plus tard.

Robert Hall et John Ridsdel, assis côte à côte, sous la surveillance d'hommes armés.

Les otages canadiens Robert Hall (à gauche) et John Ridsdel ont été exécutés aux Philippines en 2016 par des militants islamistes du groupe Abou Sayyaf.

Photo : (Site Intelligence Group/YouTube)

À l'époque, le premier ministre Justin Trudeau avait exhorté les gouvernements d’autres pays à ne pas payer de rançon à des groupes terroristes pour obtenir la libération d'otages, afin de ne pas encourager d'autres enlèvements.

Un autre combattant d'Abou Sayyaf, Ben Yadah, considéré comme celui qui a décapité les deux Canadiens, est cependant toujours en fuite, selon un haut gradé de l'armée.

Deux autres personnes kidnappées en même temps que les deux Canadiens ont eu plus de chance qu’eux.

La conjointe de Robert Hall, la Philippine Marites Flor, a été libérée en juin 2016, tandis que le Norvégien Kjarastan Sekkingstad a été relâché trois mois plus tard.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !