•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La PDG de l’Hôpital Saint-Boniface ne s’est pas isolée à son retour du Québec

Une dame aux cheveux blonds mi-longs et en tailleur noir sourit à l'objectif.

Martine Bouchard était au Québec depuis le mois d’avril.

Photo : Radio-Canada / Mathilde Monteyne

Radio-Canada

Après avoir passé plusieurs mois au Québec, la présidente-directrice générale de l’Hôpital Saint-Boniface, Martine Bouchard, ne s'est pas isolée à son retour à Winnipeg.

Selon un porte-parole de l’Hôpital, Martine Bouchard prend toutes les autres précautions pour prévenir la propagation de la COVID-19, notamment la distanciation physique et le port du masque.

Mme Bouchard privilégie les rencontres virtuelles afin de limiter ses déplacements et le contact avec d’autres personnes, ajoute-t-il.

Bien que les cadres des hôpitaux ne soient pas automatiquement dispensés de s’isoler, dans certaines situations, les agents de santé asymptomatiques peuvent retourner au travail après le voyage, en prenant des précautions appropriées mises en place, précise-t-il.

Néanmoins, vendredi, le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, a fait savoir en conférence de presse qu'aucun individu ou qu'aucune institution n’obtient une exemption pour soi-même.

L’ordre concernant les voyages contient des exemptions et il n’y a pas la possibilité, au sein de l’ordre, d’obtenir des exemptions supplémentaires. Par conséquent, soit les individus correspondent aux exemptions inscrites dans l’ordre ou alors ils n'en ont pas, a-t-il mentionné.

Il n'a cependant pas voulu qualifier de violation le fait que Mme Bouchard ne se soit pas isolée à son retour du Québec.

On a besoin de savoir quelles précautions ont été prises et peut-être qu'elles sont multiples, je n'ai pas les détails à ce sujet, mais si on est exempté, cela ne signifie pas qu’on ne devrait pas en prendre, a-t-il indiqué.

Des voyages hebdomadaires au Québec

Martine Bouchard était au Québec depuis le mois d’avril. Elle a supervisé la pandémie à partir de sa maison à près de 2000 kilomètres de la capitale manitobaine, selon l’Hôpital.

Son contrat lui permet de se rendre chez elle, au Québec, chaque semaine.

Le porte-parole souligne qu’elle déterminera la fréquence de ses prochains déplacements en fonction de l’évolution de la pandémie au Manitoba et au Québec.

Les ordonnances actuelles de la santé publique du Manitoba imposent aux voyageurs qui arrivent dans la province de s’auto-isoler pendant 14 jours afin de réduire les risques de propagation de la COVID-19.

Seules les personnes en provenance de l’Ouest canadien ou du Nord-Ouest de l’Ontario sont exemptées de cette obligation.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Statistiques

Le Québec est l’une des provinces les plus durement touchées par la COVID-19.

Jeudi matin, 60 917 cas avaient été confirmés dans cette région du pays et 5715 personnes en étaient mortes.

Au Manitoba, depuis le début de la pandémie, le nombre total de cas est de 603. Jeudi, 25 nouveaux cas ont été enregistrés, 218 cas de COVID-19 étaient actifs, 377 personnes étaient guéries de la maladie et le nombre de morts demeurait à 8.

Avec des informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !