•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La retraite, le nouveau défi de Denis Lebel

Denis Lebel a terminé sa carrière avec un mandat de trois ans à la tête du Conseil de l'industrie forestière du Québec.

Denis Lebel

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Denis Lebel tire sa révérence après une longue carrière publique et politique. L’ex-ministre amorce une retraite qu’il souhaite paisible sur le bord du lac Saint-Jean.

Il termine vendredi son mandat de trois ans à la tête du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ).

Auparavant, l’ex-maire de Roberval a dirigé plusieurs ministères au sein du gouvernement conservateur et a siégé dans l’opposition à la Chambre des communes. Denis Lebel avait été élu député dans Roberval-Lac-Saint-Jean en 2007, arrachant la circonscription aux mains du Bloc québécois qui la détenait depuis 1993 grâce à Michel Gauthier. Il a démissionné de son poste de député il y a environ trois ans.

Il affirme quitter avec sérénité la vie publique. Je suis très heureux d’être encore en santé et de voir de belles années devant moi, a-t-il indiqué en entrevue à l’émission C’est jamais pareil.

J’ai aimé chacun des défis que la vie m’a offerts, mais je suis vraiment rendu là.

Denis Lebel

Et l'avenir?

L’ex-politicien ne sait pas ce que l’avenir lui réserve, mais il avoue qu’il ne veut plus d’un emploi à temps plein. Il installera officiellement ses pénates dans son patelin, à Roberval.

Je ne veux pas être rattaché à un travail particulier. Est-ce que je serai utile à la société? La vie nous le dira pour plus tard.

Denis Lebel

Grand bénévole et impliqué dans son milieu, Denis Lebel a bien l’intention de rester près de sa communauté d’une manière ou d’une autre. D’ailleurs, des offres sont déjà sur la table. Il se donne jusqu’à la mi-septembre pour y réfléchir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !