•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un homme et une femme travaillent dans une usine d'assemblage du groupe Fiat Chrysler Automobiles à Windsor, en Ontario.

Les ventes de véhicules automobiles ont bondi de près de 300 % entre mai et juin.

Photo : Associated Press / Jerry S. Mendoza

Une nouvelle enquête de Statistique Canada vient démontrer que l’économie canadienne a repris du poil de la bête en juin par rapport à mai, mais sans pour autant revenir à son niveau d’il y a un an.

Selon l’agence fédérale, les ventes de l’industrie manufacturière ont connu une hausse record de 20,7 % en juin par rapport au mois précédent pour atteindre 48,7 milliards de dollars.

En mai, la hausse avait été de 11,6 % par rapport à avril, le mois où le Canada a été le plus durement touché par les mesures de confinement imposées pour endiguer la propagation de la COVID-19.

Malgré ces hausses spectaculaires, les ventes des fabricants demeurent inférieures de 16 % à juin 2019. Elles s’élevaient alors à 58 milliards de dollars.

Au total, huit provinces ont connu une hausse des ventes, dont le Québec (+16,9 % en juin) et l’Ontario (+35,8 %), qui comptent pour 92,5 % de l’augmentation nationale.

Seules les provinces du Manitoba (-1,7 %) et de l’Île-du-Prince-Édouard (-7,2 %) ont connu des baisses, en raison de ventes moins élevées de biens durables, indique Statistique Canada.

Environ la moitié de la hausse des ventes au pays est attribuable à 2 des 21 industries prises en compte dans l’enquête, soit celles des véhicules automobiles (+281,6 %)  et des pièces pour véhicules (+190,3 %).

À l'extérieur de ces deux secteurs, la hausse des ventes n'a été que de 10,3 %.

Malgré cette augmentation mensuelle, les ventes de véhicules automobiles et de pièces sont en baisse de 24,4 % par rapport à juin 2019.

Le taux d’utilisation de la capacité manufacturière est à l’avenant. Il a bondi de 10,9 points de pourcentage pour s’établir à 73,3 %. Cela reste nettement inférieur au taux de 81,3 % rapporté en juin 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !