•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme fait face à huit accusations pour possession d'armes à feu

Plusieurs armes à feu sur une table.

Les policiers ont saisi plusieurs armes à feu dans une résidence de Lake George au Nouveau-Brunswick.

Photo : Gracieuseté/GRC

Radio-Canada

Un homme de Sackville, au Nouveau-Brunswick, fait face à huit accusations à la suite d’une importante saisie d’armes à feu.

Nicholas Bain, âgé de 25 ans, a été arrêté lors de l’exécution d’un mandat de perquisition dans une résidence de Lake George, près de Fredericton, le 11 août. Un mandat d’arrestation avait été lancé contre l’homme le 27 mai.

Lors de son arrestation, les policiers ont saisi plusieurs articles, dont quatre carabines, trois armes de poing et des chargeurs à surcapacités (des dispositifs interdits), ainsi que du matériel tactique, dont deux gilets pare-balles, deux casques tactiques et divers types de munitions.

La police a arrêté un suspect de 25 ans, Nicholas Bain.

La police a arrêté un suspect de 25 ans, Nicholas Bain.

Photo : Courtoisie GRC

Plus tôt cette semaine, le suspect a comparu en cour provinciale à Fredericton. Il y a entre autres été accusé de possession d'une arme à feu dans le but de commettre un crime.

Les accusations :

  • Entreposage illicite d'une arme à feu.
  • Possession d'une arme à feu dans le but de commettre un crime.
  • Possession d'une arme à arme à feu sans permis.
  • Possession d'un dispositif prohibé sans permis.
  • Possession d'armes à feu prohibées, sans permis, et de munitions facilement accessibles.
  • Possession d'armes à feu à autorisation restreinte, sans permis, et de munitions facilement accessibles.
  • Possession d'armes à feu obtenues lors de la perpétration d'un crime.
  • Possession d'armes à feu dont le numéro de série a été modifié, effacé ou raturé.

Nicholas Bain restera derrière les barreaux jusqu’à sa prochaine comparution le 24 août lors de laquelle il doit répondre aux accusations.

L’enquête policière se poursuit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !