•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entente avec les Wet'suwet'en espérée d'ici octobre

Les parties avaient précédemment annoncé que l'entente serait conclue à la mi-août.

Trois chefs autochtones portant des tenues traditionnelles marchent dans une rue enneigée.

Les chefs héréditaires wet’suwet’en ont signé un accord de principe avec Ottawa et Victoria en mai.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Radio-Canada

Des chefs héréditaires de la nation Wet'suwet'en et les gouvernements fédéral et provincial espèrent conclure une entente concernant les droits et les titres ancestraux d'ici la mi-octobre.

L'entente devait être conclue à la mi-août, selon les différentes parties. Or, la pandémie de la COVID-19 a ralenti les efforts en ce sens, écrivent-elles dans un communiqué.

À ce stade-ci, nous sommes toujours engagés dans des négociations [...] et nous continuons de travailler de bonne foi. Nous prendrons le temps nécessaire pour y parvenir et pour le faire d'une bonne manière, indique le communiqué.

Dans le cadre de ces négociations, un processus de consultations externes a été lancé jeudi auprès des gouvernements locaux, des industries et entreprises, des groupes de loisirs et les Premières Nations voisines.

Construction du gazoduc en cours

En janvier, un conflit opposant la compagnie gazière Coastal GasLink et les chefs héréditaires wet'suwet'en, qui ne consentent pas au passage du pipeline sur leur territoire ancestral, est devenu une question d'envergure nationale.

L'entreprise indique que la construction du gazoduc Coastal GasLink devrait s’achever l’an prochain et que 2000 travailleurs participent à sa mise en terre.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !