•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme arrêté après s’être réfugié sur un toit toute la nuit à Brompton

Une voiture de police est stationnée devant une maison.

Un homme a tenu les policiers en haleine durant plusieurs heures dans le coin de Brompton, à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Le groupe d'intervention tactique du Service de police de Sherbrooke (SPS) a été mobilisé pendant plusieurs heures la nuit dernière sur la rue Saint-Joseph, dans le secteur de Brompton, à Sherbrooke. D’après les policiers, un homme se trouvait sur le toit d'un immeuble depuis tard jeudi soir et refusait d'en descendre.

Selon le SPS, l'homme était recherché pour différents mandats d'arrestations. Sa libération conditionnelle était également suspendue et il devait retourner en prison.

Vers 22 h 30 [jeudi] nos patrouilleurs ont aperçu un jeune homme de 24 ans connu de nos services qui était en bris de probation. Lorsque l’individu a aperçu les policiers, il a simplement pris la fuite et est allé s’enfermer chez un ami, a indiqué la porte-parole du SPS, Isabelle Gendron.

Lorsque les policiers ont voulu l’intercepter, il est sorti sur le toit de son immeuble et ne voulait pas collaborer avec nous, a ajouté la porte-parole.

Des enquêteurs et le groupe mobile d’intervention sont intervenus pendant la nuit pour négocier avec lui.

Comme l’individu était sur le toit, on voulait limiter les risques de blessures ou d’accident, alors le temps de toute la procédure, avoir les mandats pour pouvoir pénétrer à l’intérieur de l’immeuble, c’est tout ça qui a fait que l’opération a été d’envergure et a duré toute la nuit, a expliqué Isabelle Gendron.

Le jeune homme s’est finalement rendu pacifiquement vers 8 h 15 vendredi. Il va être accusé d’entrave et de bris de probation, a mentionné Mme Gendron.

Une quinzaine de policiers et des ambulanciers étaient sur place durant l'intervention.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !