•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs casernes font peau neuve au Saguenay

Les travaux de la nouvelle caserne sont bien entamés à Saint-David-de-Falardeau alors que l'amélioration des services incendies est aussi une priorité à Saint-Félix-d'Otis où le projet vient tout juste d'être lancé.

Chargement de l’image

La construction de la caserne de Saint-David-de-Falardeau devrait être terminée en janvier 2021.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Chargement de l’image
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le terrain est déboisé et les fondations de la future caserne commencent à être visibles sur le site situé en face du cimetière de Saint-David-de-Falardeau.

Chargement de l’image

Les fondations sont commencées sur le chantier de la future caserne de Saint-David-de-Falardeau

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

La mairesse Catherine Morissette pense que sa municipalité en croissance avait les moyens et toutes les raisons d’investir 1,7 million de dollars dans un tout nouveau bâtiment pour mieux desservir son vaste territoire.

Monter au Valinouët en auto c'est quand même 20-25 minutes, mais avec le gros camion c'est quand même 30-35 minutes. Alors si on se rajoute 8 minutes parce qu'on est fusionné avec nos voisins, c'est là que c'est important , fait-elle valoir.

Chargement de l’image

La mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, se réjouit de la construction d'une nouvelle caserne dans sa municipalité.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Son opinion est d’autant plus appuyée par un récent incendie survenu au pied de pentes justement.

Il devait faire je ne sais pas combien alentour du feu, alors quand ils arrivent c'est l'fun que ce soit aéré, climatisé, qu'ils puissent prendre leur douche, décanter, nettoyer leurs affaires.

Les pompiers volontaires auront aussi accès du nouvel équipement et deux nouveaux camions.

Saint-Félix-d’Otis

D'autres municipalités ont aussi entrepris de redonner des lettres de noblesse à leur caserne. À Saint-Félix-d'Otis, un projet d'envergure est en branle.

Chargement de l’image

Les camions doivent sortir un à la fois parce que la porte de la caserne est trop petite.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Vous voyez que la caserne est très petite, il y a très peu d'espace entre les véhicules. On n'a pas de salle de bain, pas de douche, il y a des nouvelles normes pour le cancer chez les pompiers, on doit avoir des endroits pour faire la décontamination , explique le directeur général de la Régie intermunicipale de service incendie du fjord (RISIF), Frédéric Guérin.

Chargement de l’image

Frédéric Guérin est le directeur général de la Régie intermunicipale de service incendie du Fjord.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

La nouvelle caserne aura trois grandes portes au lieu d’une seule actuellement, ce qui force les pompiers à sortir les deux camions un à la fois même en cas d’urgence.

Chargement de l’image

Le croquis montre une projection de la nouvelle caserne qui sera construite à Saint-Félix-d'Otis.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Du nouvel équipement sera aussi rapatrié vers Saint-Félix-d’Otis pour rendre la caserne mieux adaptée aux situations d'urgence dans le secteur, où les incendies ne représentent plus que 10 % des interventions.

« Il y a une unité de sauvetage en milieu isolé qui a été acquise par la MRC. On a une motoneige et un VTT pour aller en forêt en hiver et en été secourir les gens. »

— Une citation de  Frédéric Guérin, directeur général, Régie intermunicipale de service incendie du Fjord

La municipalité a exproprié une résidence adjacente à l’édifice municipal pour permettre l’agrandissement de la caserne et la réfection de l’hôtel de ville.

Chargement de l’image

Une maison a été démolie pour donner lieu à l'agrandissement de la caserne à Saint-Félix-d'Otis.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Le coût du projet, qui sera subventionné en bonne partie, devrait rester sous la barre des deux millions de dollars, selon le maire de Saint-Félix-d’Otis, Pierre Deslauriers.

Les appels d'offres sont ouverts jusqu'au 27 août. Nous, à la séance de septembre, on va accepter celui qui va s'être qualifié. Donc les travaux, s'ils veulent les débuter tout de suite en septembre, idéalement ce serait ça peut-être en automne pour travailler dans la coquille l’hiver.

Chargement de l’image

Le maire de Saint-Félix-d'Otis, Pierre Deslauriers, pense qu'il est temps pour son village d'avoir une nouvelle caserne.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Il espère que la nouvelle caserne sera prête au printemps prochain. Les casernes de Rivière-Éternité et de L'Anse-Saint-Jean ont déjà été mises aux normes.

La Régie intermunicipale de service incendie du Fjord

  • La RISIF a été créée en 2017, pour améliorer et apporter de la stabilité dans les interventions du service incendie au Bas-Saguenay. La Régie regroupe cinq municipalités : Saint-Félix-d’Otis, Rivière-Éternité, Petit-Saguenay, L’Anse-Saint-Jean et Ferland-et-Boilleau.
  • Les cinq casernes et les 57 pompiers à temps partiel couvrent un territoire de 180 kilomètres de long qui regroupe 4065 citoyens.
  • La plupart des interventions sont liées à des sauvetages en forêt ou à de l’assistance médicale sur la route.
  • La flotte compte 13 véhicules et le budget annuel est de 900 000 $ dollars par année. En plus du directeur général, deux pompiers travaillent à temps plein.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !