•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes hockeyeurs du Triolet de retour sur la glace

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Deux joueuses de hockey assises dans les gradins du Complexe Sportif Thibault GM, à Sherbrooke.

Des jeunes hockeyeurs étaient enfin de retour sur la glace, jeudi, pour participer au camp de sélection du programme sport-étude de l'école secondaire du Triolet.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Sherbrooke, après des mois de pause, des jeunes hockeyeurs étaient enfin de retour sur la glace, jeudi, pour participer au camp de sélection du programme sport-étude de l'école secondaire du Triolet.

Tout le monde est vraiment fébrile. Tout le monde avait hâte au retour. [Ils] sont excités de pouvoir reprendre et recommencer les activités, se réjouit Mathieu Boutin, entraîneur-cadre pour Hockey Sherbrooke chez les Harfangs du Triolet.

Le camp de sélection du Triolet aurait dû avoir lieu au mois de mai. Il a dû être reporté après les fermetures d’écoles lors du confinement. On est en retard par rapport à la rentrée scolaire, reconnaît Mathieu Boutin.

On a ajusté notre horaire pour être capables de respecter les mesures [sanitaires] et bien évaluer les joueurs en vue de la prochaine saison.

Mathieu Boutin, entraîneur-cadre pour Hockey Sherbrooke chez les Harfangs du Triolet

Actuellement, chaque école, cégep et université de la province évalue les sports qui pourront reprendre à la rentrée. Ils basent leur décision sur le plan de retour au jeu mis sur pied par chacune des fédérations sportives.

Depuis l’annonce du ministre de l’Éducation, lundi dernier, les établissements sont en train d’évaluer de quelle façon ils vont être capables de répondre à ces paramètres-là, précise Gustave Roel, président-directeur général du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Feu vert pour le football

La semaine dernière, le feu vert avait été accordé par la santé publique à Football Québec pour un retour à la compétition provinciale habituelle avec contact. Dans la mesure où on respecte les consignes de la santé publique, il y a des établissements qui sont d’accord de participer, précise-t-il.

En attendant, le RSEQ a créé un comité de médecins pour conseiller les écoles dans leur retour au jeu. Les médecins travaillent le protocole médical. Par exemple ce qu'on [doit faire] si un cas de COVID-19 se déclare dans une équipe. Est-ce que c'est le joueur qui est retiré? Est-ce que c'est l'équipe au complet? [Ils regardent] quelle mécanique on met en place pour assurer la sécurité de ces jeunes là, indique-t-il.

Les écoles ont jusqu'au 31 août pour signifier la participation de leurs équipes sportives aux différentes ligues. Le RSEQ pourra ensuite monter un calendrier des compétitions. Une formule qui occasionne du retard sur l'horaire habituel.

Le RSEQ était allé à contresens des trois autres associations canadiennes, début juin, en choisissant de ne pas précipiter sa décision de présenter ou d'annuler son calendrier de sports collectifs jusqu'à la fin de 2020. Les Sports universitaires de l’Atlantique, de l’Ontario et de l’Ouest ont tous choisi de renoncer à leur calendrier automnal.

Avec les informations de Marion Bérubé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !