•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Préparation pour une rentrée pas comme les autres dans les autobus scolaires

Un autobus scolaire

Les élèves à partir de la 5e année devront porter le masque dans les autobus scolaires.

Photo : CBC

Radio-Canada

Les responsables du transport scolaire en Outaouais se préparent déjà à mettre en place les mesures pour éviter la propagation de la COVID-19 dans les autobus.

Comme dans les espaces communs des écoles, les élèves de plus de 10 ans devront porter le masque dans l’autobus jaune au Québec.

Le masque sera aussi recommandé pour les élèves des autres cycles et permis pour ceux du préscolaire. S'ils ont à effectuer une tâche à moins de deux mètres d'un élève, les chauffeurs devront porter un masque et une protection oculaire, comme des lunettes de protection ou une visière.

La capacité d’accueil sera réduite dans chaque autobus. Les conducteurs accueilleront un maximum de 48 jeunes derrière un plexiglas ou une visière de protection.

Les écoliers devront se désinfecter les mains en entrant. Les chauffeurs nettoieront les parties de l’autobus les plus fréquemment touchées, comme les rampes, après chaque parcours.

Les enfants ne pourront pas nécessairement s’asseoir avec leurs amis. Seuls deux élèves à la fois pourront occuper une banquette et les fratries seront privilégiées.

Des places leur seront assignées autant que possible, afin de respecter leurs bulles de classes, comme l’explique Benoît Prudhomme, directeur de l’organisation scolaire et du transport au Centre des services scolaires des Portages-de-l’Outaouais.

Les places vont être assignées par les entreprises de transport qui, elles, reçoivent toutes les données tant par rapport au trajet qu’à la liste d’élèves et au lieu d’embarquement de ces élèves-là, dit-il.

Les trajets des transporteurs devront être réévalués, d’ici au premier jour de classe.

Dans le transport [scolaire], c’est un peu un genre de sudoku qu’on refait chaque année. [...] On reconfigure en fonction des lieux de résidences des enfants.

Benoît Prudhomme, directeur de l’organisation scolaire et du transport, Centre des services scolaires des Portages-de-l’Outaouais
Une employée qui désinfecte l'autobus.

Les autobus de la compagnie Campeau étaient désinfectés régulièrement lors du retour en classe au printemps dernier.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

L’entreprise responsable de la majorité du transport scolaire dans la région, Transport Campeau, se dit prête pour la rentrée.

La chance qu’on a eue au Québec, c’est qu’on a fait six semaines de transport scolaire ce printemps, lance son responsable, Jacques Campeau.

Si un cas devait être confirmé parmi les enfants empruntant le transport scolaire, un protocole est déjà en place pour l’entreprise.

Si on est au courant qu’il y a un cas confirmé, on va mettre l’autobus en quarantaine au moins quatre jours. On va le désinfecter convenablement, ajoute-t-il.

D'autres moyens de transport sont également encouragés, comme la marche. Les parents sont également invités à transporter leurs enfants à l'école s'ils le peuvent.

Avec les informations de Laurie Trudel et Marielle Guimond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !