•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le budget du vote postal bloque les négociations sur la relance, dit Trump

Un homme et une femme portant un masque marchent près d'une boîte postale.

En pleine pandémie et à moins trois mois de l’élection présidentielle, de nombreux États, responsables de l’organisation du scrutin sur leur territoire, tentent de favoriser l’accès au vote par correspondance.

Photo : Reuters / SARAH SILBIGER

Reuters

Le financement du service public de la poste et des prochaines élections constitue le principal point de blocage des discussions entre la Maison-Blanche et les principaux responsables démocrates du Congrès sur un nouveau plan de soutien à l'économie des États-Unis, a déclaré jeudi Donald Trump.

Le président a expliqué que ses conseillers avaient résisté aux exigences des démocrates visant à obtenir des crédits supplémentaires pour la préparation de la présidentielle du 3 novembre.

Les dossiers, ce sont la poste et les 3,5 milliards de dollars pour le vote par courrier, a-t-il dit à la chaîne de télévision Fox Business Network, ajoutant que le camp démocrate voulait 25 milliards supplémentaires pour le service public du courrier.

Si nous n'acceptons pas l'accord, cela signifie qu'ils ne pourront pas avoir cet argent, cela signifie qu'ils ne pourront pas avoir le vote par courrier universel. Cela n'est tout simplement pas possible, a dit le locataire de la Maison-Blanche.

Donald Trump répète régulièrement, sans pour autant fournir de preuves, que le vote par courrier, un moyen de favoriser la participation aux élections sans provoquer de rassemblements susceptibles de favoriser la propagation du coronavirus, encourage la fraude électorale. De nombreux experts en la matière estiment qu'il n'y a que très peu d'éléments pour appuyer cette thèse.

Quand les conseillers du président et les responsables démocrates se sont quittés vendredi dernier, leurs positions respectives sur le plan de soutien à l'économie présentaient un écart de quelque 2000 milliards de dollars.

Selon un sondage Reuters-Ipsos réalisé cette semaine, les Américains estiment que les torts sont partagés entre les deux camps dans cet échec, qui a abouti entre autres à l'arrêt du dispositif d'allocations chômage fédérales de 600 dollars par semaine.

Le US Postal Service (USPS), en difficulté depuis des années en raison de la baisse des volumes de courrier et de l'essor du numérique, a publié une perte nette de 2,2 milliards de dollars au titre du deuxième trimestre. Au total, il a accumulé 80 milliards de pertes depuis 2007.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !