•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fortnite retiré de l’App Store pour avoir contourné les règles d’Apple

L'éditeur du jeu semble avoir délibérément enfreint les règles de la boutique virtuelle en guise de manifestation contre ses politiques.

L'application Fortnite sur l'écran d'un iPhone.

Apple a retiré Fortnite de l’App Store, jeudi.

Photo : afp via getty images / LIONEL BONAVENTURE

Radio-Canada

Apple a retiré l’ultra populaire Fortnite de l’App Store, jeudi, quelques heures après que l'éditeur du jeu, Epic Games, y eut ajouté son propre système de paiement conçu pour contourner les règles de la boutique virtuelle.

Epic Games a annoncé jeudi que les prix de la monnaie virtuelle de Fortnite, V-Bucks, seraient réduits de 20 %, de manière permanente sur toutes les plateformes. Pour les versions iOS et Android du jeu, il fallait toutefois que les joueurs et joueuses choisissent la nouvelle option paiement direct à Epic pour profiter du prix réduit. Celle-ci était présentée juste à côté d’une option de paiement par l’entremise de la boutique virtuelle respective, sans réduction de prix.

L'écran d'un téléphone, qui présente les options de payer directement via l'Apple Store (9,99 $) ou de passer directement par Epic (7,99 $).Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Voici à quoi ressemblait l'option «paiement direct à Epic» avant que Fortnite n'ait été retiré de l'App Store.

Photo : epicgames.com

Epic Games semble avoir posé ce geste en guise de manifestation contre les politiques d’Apple et de Google, qui perçoivent une commission de 30 % de toute transaction qui passe par leurs plateformes respectives.

Lorsque vous choisissez d'utiliser le paiement direct d'Epic, vous économisez jusqu'à 20 %, car Epic vous fait bénéficier des économies réalisées sur le traitement des paiements, expliquait l’éditeur dans un billet de blogue publié jeudi matin.

Évidemment, cette nouvelle option va directement à l'encontre des conditions d’utilisation qu’imposent Google et Apple aux développeurs. C’est pour cette raison qu’Apple a retiré Fortnite de sa boutique dans les heures qui ont suivi l'annonce.

Aujourd’hui, Epic Games a pris la malheureuse décision de violer les règles de l’App Store, qui s’appliquent de la même manière à tout développeur, et qui sont conçues pour que le magasin soit sûr pour nos utilisateurs, a dit Apple dans une déclaration fournie au site spécialisé The Verge (Nouvelle fenêtre).

Epic a des applications dans l’App Store depuis une décennie et il a bénéficié de l’écosystème de l’App Store. [...] Epic a accepté les conditions d’utilisation et nous sommes contents qu’ils aient pu bâtir une entreprise prospère sur l’App Store. Le fait que leurs intérêts commerciaux les mènent à vouloir une entente spéciale ne change rien au fait que ces règlements créent une situation équitable pour tous les développeurs, poursuit la déclaration.

Google n’a toujours pas retiré Fortnite de son Play Store.

Cela fait plusieurs années que le grand patron d’Epic Games, Tim Sweeney, critique Apple et Google pour leur taxe de 30 % sur toute transaction. L’entreprise a même lancé sa propre plateforme de distribution sur PC, l’Epic Games Store, pour mettre de la pression sur la plateforme Steam, qui charge aussi une commission de 30 % sur toute vente. La commission de l’Epic Games Store est de 12 %.

Cela survient quelques jours après qu’il a été révélé que le service de jeu infonuagique de Microsoft, xCloud, ne serait pas offert sur l’App Store en raison de règles trop restrictives.

La marque à la pomme fait présentement l'objet d'une enquête aux États-Unis en raison de ses possibles pratiques anticoncurrentielles sur l’App Store.

Il a d’ailleurs été révélé fin juillet qu’Amazon avait négocié en 2017 une entente spéciale avec Apple (Nouvelle fenêtre) pour qu’ils perçoivent seulement 15 % des recettes engendrées par les abonnements à son service Prime Video à partir de l’App Store.

Avec les informations de The Verge, et Variety

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !