•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des millions pour la ventilation et l'éducation à distance à la veille de la rentrée

Des élèves qui portent des masques et sont assis loin les uns des autres consultent leur tablette.

Le ministre soutient que les conseils pourront choisir de louer des espaces supplémentaires, d'engager du personnel ou d'opter pour une combinaison des deux.

Photo : Shutterstock/AnnaStills

L'Ontario va dépenser 50 millions de dollars supplémentaires pour améliorer la ventilation des écoles et 18 millions pour l'embauche de personnel pour améliorer l'éducation à distance. Les conseils scolaires ontariens pourront aussi puiser dans leur fonds de réserve pour prendre des mesures pour assurer une rentrée sécuritaire.

Les conseils pourront utiliser une partie de l'argent du fonds de réserve pour accroître la distanciation physique, en louant de l'espace supplémentaire et en embauchant des enseignants, notamment.

Nous permettons aux conseils scolaires ontariens de choisir ce qui convient à leur réalité, a expliqué jeudi le ministre de l'Éducation Stephen Lecce. Certains voudront avoir plus d'espace, certains préféreront avoir plus de personnel, d'autres voudront avoir les deux. Nous leur offrons cette flexibilité d'opter pour la solution qui limite les risques et convient le mieux à leur situation.

Le ministre est de profil.

Le ministre de l'Éducation de l'Ontario, Stephen Lecce

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Ces fonds de réserve, qui sont là pour faire face à des situations difficiles, des dépenses à venir ou imprévues, donneront accès à 500 millions de dollars, selon M. Lecce.

La province va par ailleurs dépenser 11 millions de dollars pour aider les conseils qui n'ont pas de fonds de réserve.

Le président de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario pense qu'il n'y aura pas assez d'argent pour répondre aux besoins.

Harvey Bischof soutient que le gouvernement abdique ses responsabilités. Nous ne savons pas comment les conseils scolaires vont utiliser les fonds de réserve, souligne-t-il.

Le conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB), le plus gros au pays, estime qu'il ne serait pas prudent d'utiliser une proportion importante de son fonds de réserve pour financer la réduction de la taille des classes. Une partie du fonds doit permettre au conseil d'assumer certaines obligations financières à venir, notamment au chapitre des avantages sociaux.

La députée France Gélinas dans un studio de radio.

La députée France Gélinas estime que 50 millions pour les systèmes de ventilation est une somme « pitoyable ».

Photo : CBC/Roger Corriveau

La députée néo-démocrate France Gélinas pense aussi que 50 millions de dollars pour la ventilation est une somme minime, quand on considère l'étendue des réparations requises dans les écoles ontariennes.

L'annonce d'aujourd'hui du ministre Stephen Lecce ne rassure en rien les parents, le personnel scolaire et les élèves qui sont inquiets ou qui ont peur à l'idée de retourner dans des classes bondées, note Mme Gélinas, dans un communiqué.

Le ministre Stephen Lecce a aussi annoncé jeudi que élèves de la maternelle à la 12e année qui étudieront à distance recevront 225 minutes d'enseignement par vidéoconférence.

Un enfant et un adulte sont dans un parc. Ils sont masqués et ont dans les mains une affiche.

Maintenir la distance physique serait impossible dans les classes nombreuses, selon des parents et des travailleurs de l'éducation.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Alors que la rentrée approche, des parents et enseignants s'inquiétaient de la difficulté à maintenir la distanciation physique dans les classes.

Ils ont réclamé, en signant une pétition et lors de manifestations, une réduction du nombre d'élèves par classe et, conséquemment, l'embauche d'enseignants supplémentaires.

La province a annoncé le 30 juillet son plan pour la rentrée scolaire, après avoir demandé plus tôt cet été aux conseils scolaires de préparer trois scénarios.

Le premier ministre Doug Ford marche dans le couloir de l'École secondaire catholique Father Leo J Austin de Whitby.

Le premier ministre Doug Ford soutient que le plan ontarien pour la rentrée scolaire est le meilleur au pays.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le premier ministre Doug Ford ne cesse de répéter depuis que le plan de la province est le meilleur du pays.

Les élèves de la maternelle à la 8e année doivent retourner en classe cinq jours par semaine en septembre. Le port du masque sera obligatoire dès la 4e année.

Pour les élèves de la 9e à la 12e année, le ministère de l'Éducation a désigné 24 conseils scolaires qui doivent rouvrir leurs écoles secondaires, selon un modèle hybride adapté.

Les quatre grands syndicats d'enseignants estiment que le plan pour la rentrée contrevient aux lois de santé et sécurité au travail.

Le conseil des directeurs d'école de la province, de son côté, réclame une série de mesures dont le report de la rentrée scolaire au 14 septembre pour tous et une réduction du nombre d'élèves par classe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !