•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’exposition World Press Photo de Montréal n’aura pas lieu cette année

Une jeune femme porte des ballons de soccer sur sa tête.

Une des membres de l'équipe des Gazelles de Gouandé photographiée par Olivier Papegnies

Photo : OLIVIER PAPEGNIES

Radio-Canada

Vitrine du meilleur du photojournalisme mondial, l’exposition World Press Photo, qui devait s’arrêter comme chaque année à Montréal, ne se déroulera pas comme prévu du 26 août au 4 octobre. 

Accueillant d’habitude 60 000 personnes au marché Bonsecours, cet événement est annulé en raison de la pandémie de COVID-19. 

Les consignes de santé publique, la jauge actuelle autorisée et le souci de protéger la santé de l’équipe et des visiteurs mènent à cette conclusion, a précisé, par communiqué, l’équipe organisatrice. 

Une expo en plein air dans le Vieux-Montréal

Toutefois, une série de photos, lauréate cette année d’un prix World Press Photo, est présentée depuis quelques jours dans le Vieux-Montréal. 

Intitulée Les gazelles de Gouandé, cette série de 12 clichés a été réalisée par le photographe belge Olivier Papegnies. Les Gazelles de Gouandé est le nom d’une équipe de soccer féminin du nord du Bénin. Olivier Papegnies a photographié ces jeunes femmes qui ont trouvé dans le soccer un moyen de s’affirmer et de s’émanciper de certains stéréotypes. 

Ces 12 images grand format, installées en plein air dans la rue de la Commune Ouest, face au marché des Éclusiers, resteront exposées tout l’automne.

Le festival World Press Photo déjà annulé en avril

L’exposition World Press Photo, qui voyage dans une quarantaine de pays, est vue par 4 millions de personnes par an. Elle est supervisée par la Fondation World Press Photo, qui organise aussi le festival World Press Photo ainsi que la cérémonie de remise des prix World Press Photo.

En avril dernier, ces deux événements, qui devaient avoir lieu aux Pays-Bas, ont été annulés en raison de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !