•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diocèse de Hearst-Moosonee : des paroissiens « en désarroi »

Natalie Tessier tient au moins une vingtaine d'enveloppes dans chaque main.

Natalie Tessier, une paroissienne de Chapleau, montre des piles de lettres dénonçant l'évêque Robert Bourgon.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Jean-Loup Doudard

Des paroissiens d'un diocèse du Nord de l’Ontario plongé dans la controverse s’insurgent contre la gestion de l'évêque.

Des dizaines de paroissiens de Chapleau, à 200 kilomètres à l’ouest de Timmins, ont rédigé des lettres pour dénoncer ce qu’ils qualifient de manque de leadership de la part de l’évêque Robert Bourgon, qui préside sur le diocèse de Hearst-Moosonee.

Le renvoi abrupt du prêtre Hervé Sauvé, de la paroisse Sacré-Coeur de Jésus, a été mal reçu dans la communauté de 1100 personnes.

Le prêtre Sauvé, le curé à la retraite Rémi Lessard ainsi que leurs secrétaires ont été accusés de fraude de plus de 5000 $ par la Police provinciale de l’Ontario en juillet. Les ecclésiastiques font également face à des accusations d’abus de confiance criminel.

Une église lors d'un jour d'été ensoleillé.

L'église Sacré-Coeur de Jésus, à Chapleau.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

On n’a même pas eu la chance de l’apprendre du père Sauvé lui-même, on l’a appris dans les médias sociaux qu’il a été [accusé], déplore Natalie Tessier, paroissienne de Chapleau.

Selon elle, l’évêque se devait d’informer les paroissiens de l’enquête en cours avant d’en faire part publiquement aux médias et à la police.

Elle conteste également les accusations elles-mêmes, notant que les prêtres accusés ainsi que leurs secrétaires n’avaient pas de formation en finance.

De la fraude, c’est quand quelqu’un trompe intentionnellement des personnes pour s’enrichir personnellement, dit-elle.

Ce n’est pas une question de s’enrichir, c’est une erreur fiscale.

Contacté par Radio-Canada pour répondre à ces doléances, l’évêque Bourgon ne désire pas entrer dans les détails d’une affaire qui se trouve dorénavant devant la justice.

Un évêque devant l'autel d'une église.

L'évêque du diocèse de Hearst-Moosonee, Robert Bourgon

Photo : Lise Camiré-Laflamme

Il réfute cependant l’idée qu’il s’agirait d’une simple erreur fiscale.

La police n’actionne pas pour une faute de comptabilité. C’est bien plus que ça.

Mgr Robert Bourgon, premier évêque du diocèse de Hearst-Moosonee

L’évêque dit comprendre les frustrations de ces paroissiens, mais qu’il se doit de préserver la solvabilité du diocèse.

Ces accusations sont survenues à la suite d’une vérification externe des livres comptables par la firme BDO en 2018 et 2019, précise l’évêque.

Je comprends qu’ils sont frustrés, mais qu'est-ce tu veux que je fasse ? Les vérificateurs ont trouvé quelque chose, et la police a jugé que c’est quelque chose d’actionnable, alors c’est ça la réalité.

Un diocèse dans la tourmente

Secoué par un scandale d’accusations à nature sexuelle d'un prêtre à la retraite, le diocèse de Hearst-Moosonee s’est attiré l’attention du pape François.

Le souverain pontife a mandaté l’évêque Serge Poitras, du diocèse voisin de Timmins, d’aller à la rencontre des paroissiens pendant le mois d’août afin d’écouter leurs préoccupations.

Des religieux en soutane

Mgr Serge Poitras a notamment déjà travaillé avec le cardinal Marc Ouellet à Rome. (Archives)

Photo : Diocèse de Hearst-Moosonee

Une délégation de paroissiens de Chapleau s’est rendue à Timmins cette semaine pour faire part de leurs inquiétudes.

Certains ont recommandé d’offrir plus de formations financières aux ecclésiastiques et de rendre les rapports financiers publics. D’autres auraient aimé être consultés avant la mutation de leur curé.

Natalie Tessier, elle, recommande la mutation de l’évêque à un autre poste qui répond aux forces de Monseigneur Bourgon.

L’évêque Bourgon réfute pour sa part la notion que l’évêque doit consulter ses ouailles avant de muter des prêtres.

Ça n’a jamais été fait dans l’histoire de l’Église et ça ne sera pas fait.

Il rejette également l’idée qu’il manque de transparence, donnant pour exemple la vérification externe qui a mené aux accusations de fraude.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !