•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Château Laurier : Patrimoine Ottawa et les propriétaires s’entendent sur un nouveau design

Plan du Château Laurier une fois les travaux d'agrandissement complétés.

Les deux pavillons seront reliés par une structure plus basse afin de mieux s'harmoniser avec le design de l'hôtel, explique Patrimoine Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie : Larco Investments

Radio-Canada

Une nouvelle version « radicalement modifiée » du plan d’agrandissement du Château Laurier a mené à une entente entre le groupe Larco Investments, propriétaire, et Patrimoine Ottawa, qui s'y opposait.

L'ancien plan prévoyant une structure à barres horizontales qui bloquait la vue arrière de l’hôtel historique a été mis de côté, a annoncé jeudi Patrimoine Ottawa par voie de communiqué.

L'annexe au Château Laurier, vue du Canal Rideau

Les précédents plans d'agrandissement du Château Laurier prévoyaient une structure à barres horizontales.

Photo : Ville d'Ottawa

La nouvelle architecture de l'annexe respecte le caractère patrimonial de l'édifice, explique Patrimoine Ottawa. Le nouveau concept à deux pavillons reliés par une structure de faible hauteur s’harmonise mieux avec la silhouette irrégulière de l’hôtel, indique l'organisme.

Le nouveau plan propose la création d’un pavillon à l’ouest, et à l’est, explique par courriel le porte-parole de Larco Investments, Denis Parolin. Ils seront reliés par deux étages comprenant des suites et pouvant accueillir divers événements. La hauteur des deux pavillons sur les côtés sera plus élevée que le bâtiment du plan précédent.

Huit chambres seront ajoutées. Ce sont donc 155 chambres qui verront finalement le jour. La reconfiguration de la zone et la volumétrie ont permis d’augmenter le nombre de chambres tout en maintenant la superficie totale au même niveau ou un peu moins , indique M. Parolin.

Le président de Patrimoine Ottawa, Richard Belliveau, estime que cette entente est la fin d’un long processus de négociation . Il s’agit du meilleur résultat qu’aurait pu atteindre l’organisme, selon lui.

Ils ont répondu à nos demandes et à nos suggestions. […] Nous sommes très satisfaits de ça.

Richard Belliveau, président de Patrimoine Ottawa

Selon Patrimoine Ottawa, les nouveaux plans permettront de conserver la vue sur le bâtiment original depuis le parc Major’s Hill. Des éléments de cuivre et de bronze ainsi de la pierre de calcaire d’Indiana mettront en valeur les traits caractéristiques du patrimoine de l’hôtel historique.

Les toits seront faits de bronze. C’est un dessin moderne, mais les toits vont bien s’aligner. Alors la complémentarité sera encore beaucoup plus évidente. Comme ça, ça répond aux normes pour faire une addition à une structure historique , se réjouit M. Belliveau.

Une longue saga

Le groupe Larco Investments avait proposé ses premiers croquis en 2016, qui avaient suscité une forte réaction du public. Les propriétaires avaient mis d’autres propositions sur la table, mais elles ont aussi été vivement critiquées par le public, les politiciens et les experts du patrimoine.

En septembre 2019, le Comité de dérogation de la Ville d’Ottawa avait rejeté une partie du plan d’agrandissement du Château. La Ville avait de son côté approuvé le projet.

L'automne dernier, deux contestations judiciaires étaient en cours pour interrompre les procédures de réaménagement. L’une d’entre elles avait été déposée par Patrimoine Ottawa.

Ce revirement salutaire a été rendu possible grâce aux citoyens d’Ottawa et aux Canadiens de partout au pays qui, faute d’action gouvernementale, se sont joints à Patrimoine Ottawa dans son combat visant à trouver une meilleure issue pour ce précieux lieu historique national, souligne l’organisme.

Les dirigeants de Larco Investments se disent également heureux d'être parvenus à une entente. Les parties ont convenu de régler de manière consensuelle les procédures juridiques actuellement en instance devant le Tribunal d'appel de l'aménagement local, a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

Le maire d’Ottawa s’est réjoui sur Twitter de l’entente entre les deux parties.

Le nouveau plan ainsi que le procès-verbal de règlement devront être approuvés par la Ville d’Ottawa et le Tribunal d’appel de l’aménagement local avant de pouvoir aller de l’avant.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !