•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 et retour en classe : la Saskatchewan n'en fait pas assez, dit le NPD

Ryan Meili en point de presse le 18 mars 2020 à l'assemblée législative.

Selon Ryan Meili, le consensus est clair : le gouvernement « n’a pas investi dans les écoles en cette année cruciale, alors que c’est plus nécessaire que jamais. »

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Radio-Canada

Dans son plan de retour en classe, le ministre de l’Éducation de la Saskatchewan, Gordon Wyant, s’attend à ce que les divisions scolaires prennent des décisions difficiles en matière de santé publique, sans toutefois investir les ressources et l’argent nécessaire pour les aider. C’est ce qu’estime le chef de l’opposition officielle, Ryan Meili.

Il est temps d’arrêter de jeter la responsabilité sur les divisions scolaires, de commencer à assumer ses propres actions et de financer un véritable plan de retour à l’école qui garantit la sécurité des enfants, a indiqué le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, lors d’une conférence de presse jeudi.

Selon lui, les divisions scolaires devaient déjà composer avec des budgets réduits avant la COVID-19, les obligeant à faire des choix difficiles.

Avec la pandémie, leurs besoins sont plus criants et le gouvernement doit les appuyer, estime Ryan Meili.

Des propos qui choquent

En point de presse, ce dernier a également dénoncé des propos qu'aurait tenus le ministre de l’Éducation en entrevue lors d'une émission de radio en début de semaine.

Selon le NPD, Gordon Wyant aurait dit que le fonds de réserve du gouvernement pour l’année 2020, qui correspond à une enveloppe de 200 millions de dollars, aurait pu être mis à la disposition des divisions scolaires, mais qu’aucune d’entre elles n’a demandé de l’argent supplémentaire.

Or, à aucun moment le premier ministre ou le ministre de l’Éducation n’ont indiqué que des fonds étaient disponibles, affirme Ryan Meili.

Gordon Wyant doit être honnête, dit M. Meili, et avouer que son gouvernement n’a pas proposé d’argent supplémentaire aux divisions scolaires pour faire face à la COVID-19. Preuves à l’appui, Ryan Meili demande à Gordon Wyant de se rétracter.

Dans un rapport qui date du 16 juin dernier, la présidente de la Division scolaire publique de Saskatoon, Colleen MacPherson, écrit que le budget provincial n’est pas suffisant [...] et qu’une fois de plus, nous nous efforcerons de prendre des décisions budgétaires qui auront le moins d’impact possible sur les salles de classe.

Le NPD ajoute que Tim McLeod, qui est commissaire à la Division scolaire Prairie South, aurait tenu le même genre de propos lors d’une réunion le 2 juin. Nous n’avons pas reçu d’augmentation significative de notre financement pour l’année prochaine. Nous essayons de faire un meilleur travail que les années précédentes avec la même somme d’argent, a-t-il souligné.

Selon Ryan Meili, le consensus est clair : le gouvernement n’a pas investi dans les écoles en cette année cruciale, alors que c’est plus nécessaire que jamais.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !