•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique doublera le nombre de lits réservés aux jeunes dépendants

Parmi les nombreuses victimes de surdoses survenues depuis le début de l'année dans la province, 60 étaient âgées de moins de 25 ans.

Une image floue d'un homme assis sur un lit dans une petite chambre d'hopital.

La Colombie-Britannique peine à freiner la crise de surdoses qui ravage les communautés de la province depuis des années.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cherchant à répondre aux « besoins criants » liés aux traitements des jeunes dépendants à des substances illicites, la Colombie-Britannique investit 36 millions de dollars pour doubler le nombre de lits réservés aux soins des moins de 25 ans.

Pour Colin Tessier, directeur du centre de traitements de Victoria, Threshold Housing Society, la mesure apportera un soulagement à une liste d’attente qui témoigne de la nécessité de cet investissement.

Le besoin est criant à tous les niveaux, admet-il.

« Nous devons continuer à faire pression pour y répondre. C’est une question de vie ou de mort. »

— Une citation de  Colin Tessier, directeur du centre Threshold Housing Society

Depuis le début de l’année, 60 personnes qui avaient entre 12 et 24 ans sont mortes des suites d’une intoxication dans la province, souligne la ministre de la Santé mentale et des Dépendances, July D’Arcy.

Des gens assis dans la rue dans le quartier Downtown Eastside à Vancouver.

En 2019, une moyenne de 66 appels pour une surdose a été enregistrée chaque jour en Colombie-Britannique, selon les données de BC Health Emergency Services.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

J’ai rencontré des parents qui ont perdu des enfants dans cette crise de surdoses. J'ai entendu le chagrin et l'angoisse dans leur voix et la douleur avec laquelle ils vivront pour toujours, déplore-t-elle.

Je les ai entendus parler de la façon dont ils ont frappé à une porte, puis à une autre, pour trouver l'aide dont leur enfant avait besoin.

Un investissement de 36 M$

Le gouvernement de la Colombie-Britannique investira 36 millions de dollars pour permettre la création de 123 lits dédiés aux soins des toxicomanes âgés de moins de 25 ans.

Il s’agit de plus du double des 104 lits existants dans la province. En comptant les 20 lits annoncés la semaine dernière à Chilliwack, dans le Grand Vancouver, le nombre total de nouveaux lits sera porté à 143 au cours des 3 prochaines années, indique la ministre.

Un projet de loi visant à forcer l’hospitalisation des mineurs victimes de surdoses a également été proposé au cours des derniers mois. Il a cependant été mis sur pause, après que des voix se sont élevées pour réclamer davantage de consultations.

La Colombie-Britannique peine à freiner la crise de surdoses qui ravage les communautés de la province depuis des années. Au mois de juin seulement, 175 personnes sont mortes après avoir consommé des drogues illicites.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !