•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes d’une école secondaire du Manitoba réalisent un film sur l’isolement à distance

Des visages de jeunes sur un écran.

Pour le projet, les jeunes se sont servis presque exclusivement de leurs téléphones portables, des appareils photo numériques et des applications de communication vidéo.

Photo :  Capture d’écran - YouTube / école Oak Park

Radio-Canada

À la suite de la fermeture des écoles en raison de la pandémie, un groupe d’élèves manitobains du cours de production cinématographique de l’École secondaire Oak Park a décidé de mettre en image la vie des adolescents durant cette période particulière. Ils ont écrit, réalisé et monté à distance une miniwebsérie sur l’isolement.

La série de neuf épisodes, intitulée Isolated, présente un groupe d’amis qui essaient de retrouver un camarade de classe avec lequel ils ont perdu tout contact en raison du confinement. Tout le monde peut en quelque sorte s’identifier à l’histoire, indique une des participantes, Nicole Lavallée, âgée de 16 ans. Elle précise que l’idée est inspirée des réalités de la COVID-19 auxquelles fait face la population de façon générale.

La série commence par un montage étrange de rues vides de Winnipeg et une chanson à thème semblable aux vibrations de l’émission à succès de Netflix, Stranger Things.

Pour leur série, les jeunes se sont servis presque exclusivement de leurs téléphones portables, des appareils photo numériques et des applications de communication vidéo.

Nicole Lavallée explique que l’épisode qu’elle a réalisé a été entièrement filmé avec Microsoft Teams, le programme utilisé pour l’apprentissage à distance. Elle a trouvé que la tâche n’était pas facile, mais se réjouit du résultat.

Un professeur impressionné

Le professeur du cours de production cinématographique de l’École secondaire Oak Park, James McLellan, a été agréablement surpris par la créativité de ses élèves. Avant la pandémie, ces jeunes avaient pour mission de réaliser une série de courts métrages, mais quelques jours après la rédaction des scénarios, ils ont été contraints de faire l’école à distance.

Image d'une vidéo sur YouTube.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les épisodes de la série sont accessibles sur la chaîne YouTube de l’école.

Photo :  Capture d’écran - YouTube / école Oak Park

James McLellan note que les jeunes se sont très vite adaptés et ont décidé du nouveau projet lors d’une séance de remue-méninges. Lorsqu’est venu le temps de filmer, chacun a utilisé les moyens à sa disposition. Ils étaient tous chez eux et certains d’entre eux utilisaient simplement leurs frères et sœurs [pour les filmer], explique-t-il en ajoutant que chaque jour présentait son lot de surprises.

On ignorait à quoi ça allait ressembler une fois terminé, lance James McLellan avec humour.

Les vidéos filmées étaient téléversées sur la plateforme d’apprentissage de l’école et les jeunes responsables du montage les récupéraient pour continuer le travail, ajoute ce dernier.

James McLellan précise que certains élèves de 12e année ont continué à travailler pour terminer la série, même après avoir officiellement obtenu leur diplôme.

Les épisodes de la websérie sont accessibles sur la chaîne YouTube de l’école.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !