•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ventes de livres québécois : « Un des meilleurs 12 août », disent des libraires

Des livres sur un présentoir de librairie.

De nombreuses librairies ont activement participé à la journée du 12 août J’achète un livre québécois, dont la Librairie Poirier, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Cecile Gladel

Les ventes de livres du 12 août 2020, dynamisées par le mouvement J’achète un livre québécois, auraient atteint un sommet, selon les premières évaluations des librairies indépendantes. Le site leslibraires.ca a connu une augmentation de plus de 500 % des commandes par rapport à la même date l’an dernier.

C’est incroyable! s’exclame Jean-Benoît Dumais, directeur général de la Coopérative des librairies indépendantes du Québec. Honnêtement, je m’attendais à ce que ça soit moins fort cette année, car l’élan bleu est en cours depuis des mois. Je ne l’avais pas vu venir.

Outre la très forte augmentation des transactions sur le site leslibraires.ca, les ventes ont été très bonnes dans les librairies indépendantes. J’ai eu la rétroaction de mes membres; pour plusieurs, c’est le meilleur 12 août depuis la première édition. Certains ont fait le double de leur chiffre d’affaires de l’an dernier, précise Jean-Benoît Dumais.

Jean-Benoît Dumais sourit à la caméra. En arrière-plan, une vue sur Québec.

Jean-Benoît Dumais, directeur général de la Coopérative des librairies indépendantes du Québec

Photo : Radio-Canada

Depuis sa création, en 2014, le mouvement J’achète un livre québécois a connu des années en dents de scie après les deux premières éditions. Le premier et le deuxième avaient été canon; l’année dernière et il y a deux ans, c’était très variable, résume Jean-Benoît Dumais.

Les chiffres du 12 août de Gaspard de la Banque de titres de langue française (BTLF), qui regroupent les ventes de toutes les librairies (sauf celles des boutiques Renaud-Bray et Archambault), seront connus durant la semaine du 24 août.

Engouement pour les auteurs et autrices du Québec

Le confinement semble avoir donné envie aux lectrices et lecteurs québécois de lire local. Il se passe vraiment quelque chose avec les livres dans cette situation de pandémie. On l’a dit souvent, au plus fort du confinement, mais on est déconfinés et ça continue. Il y a quelque chose d’essentiel dans les livres, croit Jean-Benoît Dumais.

À travers ce qu’on vit présentement, le réseau a rencontré une visibilité toujours souhaitée, mais quelque chose s’est passé et les Québécois ont mieux compris que toutes ces librairies étaient rassemblées sous le même réseau, la même bannière et le site transactionnel leslibraires.ca, ajoute-t-il.

Selon le directeur général de la Coopérative des librairies indépendantes du Québec, le palmarès des ventes du 12 août est le reflet de ce que les libraires recommandent. Les gens se fient à nous pour les recommandations , soutient Jean-Benoît Dumais.

Les 10 livres les plus vendus le 12 août sur le site leslibraires.ca (Nouvelle fenêtre)

  1. La mariée de corail : la deuxième enquête de Joaquin Moralès, de Roxanne Bouchard
  2. En route vers nowhere, de Sophie Laurin
  3. Ta mort à moi, de David Goudreault
  4. La déesse des mouches à feu, de Geneviève Pettersen
  5. Pieds nus dans la gravelle, de Maude Michaud
  6. Pas moi, d’Elise Gravel
  7. La trajectoire des confettis, de Marie-Ève Thuot
  8. La bête. Intégrale, de David Goudreault
  9. Anan, tome 1 : Le prince, de Lili Boisvert
  10. Les falaises, de Virginie DeChamplain
Le livre est appuyé contre un morceau de bois sur une étendue de roches près d'un cours d'eau.

L'enquêteur Joaquin Moralès reprend du service dans ce nouveau titre de Roxanne Bouchard.

Photo : Radio-Canada / Valérie Lessard

L’édition québécoise en voie de rattraper le retard

Les chiffres de juillet de Gaspard de la BTLF montrent que les ventes de livres québécois rattrapent les pertes provoquées par le confinement et la fermeture des commerces. Le marché se redresse relativement bien depuis la réouverture des librairies. À la fin juillet, le marché de la librairie dans Gaspard accuse un retard de -10,3 %, alors qu’il frôlait les -25 % à la mi-mai, explique Christian Reeves, directeur des ventes et du développement de la BTLF.

Ces chiffres comparent les ventes lors des mêmes périodes en 2019. Nos analyses montrent que les ventes au détail (hors institutions publiques) du livre québécois sont pratiquement au même niveau que l’an dernier grâce au rattrapage de juin et de juillet, ajoute Christian Reeves.

Une jeune femme et un jeune homme dans les rayons de la Chouette librairie.

Des lecteurs et lectrices achètent des livres à la Chouette Librairie, à Matane, le 12 août 2020.

Photo : Radio-Canada

Outre les ventes du 12 août, il reste la rentrée littéraire – qui s’annonce très riche en nouveautés – et la période de Noël. Il y a des chances qu’on finisse 2020 sans recul par rapport à 2019, ce qui est incroyable, souligne Jean-Benoît Dumais.

Ce sont les ventes de livres étrangers qui souffrent le plus de la pandémie. Après sept mois complets, les ventes de livres québécois reculent de seulement 5,1 % comparé à la même période l’an dernier (janvier-juillet). L’édition étrangère, quant à elle, affiche une baisse de ses ventes de 15,5 %, précise Christian Reeves.

L'homme pose pour le photographe et sourit.

L'écrivain français Guillaume Musso

Photo : AFP/Getty Images / Joël Saget

Cependant, le palmarès des 10 livres les plus vendus depuis le 16 mars 2020 montre que parmi le trio de tête, on trouve deux livres étrangers de vedettes de la littérature, soit La vie est un roman, de Guillaume Musso (en première place), et L’énigme de la chambre 622, de Joël Dicker (en troisième position). Le dernier roman de Louise Penny s’insère entre les deux.

Palmarès des 10 livres les plus vendus au Québec

Entre le 16 mars et 9 août 2020, selon les chiffres de Gaspard de la BTLF

  1. La vie est un roman, de Guillaume Musso
  2. Armand Gamache enquête : Un homme meilleur, de Louise Penny
  3. L'énigme de la chambre 622, de Joël Dicker
  4. Si on s'aimait : l'approche Sigouin, de François De Falkensteen et Louise Sigouin
  5. L'agent Jean! : Défragmentation, d’Alex A.
  6. C'est moi qui décide!, d’Elise Gravel
  7. Hunger Games : La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur, de Suzanne Collins
  8. Ta mort à moi, de David Goudreault
  9. Pas même le bruit d'un fleuve, d’Hélène Dorion
  10. Du côté des Laurentides : L'école du village, de Louise Tremblay-D'Essiambre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !