•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rapport révèle une mauvaise gestion de fonds à l’Université du Manitoba

Vue de la façade avant d’un des bâtiments de l’Université du Manitoba.

Le rapport révèle aussi qu’il existe des failles entre autres dans le système de contrôle de fonds discrétionnaires et la surveillance des habitudes de dépenses dans les demandes de remboursement.

Photo : Google Street View

Radio-Canada

Une enquête interne à l’Université du Manitoba révèle une mauvaise gestion et utilisation de fonds par une personne employée par l'établissement depuis de nombreuses années.

Les résultats de l’enquête ont été publiés après la divulgation, par un lanceur d’alerte, d’actes répréhensibles au cours du dernier exercice financier, allant du 1er avril 2019 au 31 mars 2020.

Le rapport conclut que lesdits actes concernent l’achat de biens et de services, des conflits d’intérêts, la mauvaise gestion et utilisation abusive des fonds.

Il souligne également qu’il a été constaté que l’employé [mis en cause] avait ordonné à d’autres personnes de commettre des actes répréhensibles .

Le rapport révèle aussi qu’il existe des failles entre autres dans le système de contrôle de fonds discrétionnaires et la surveillance des habitudes de dépenses dans les demandes de remboursement à l’Université.

Le comité ayant conduit l’enquête recommande au vice-président de l’administration de faire une analyse plus approfondie de ces questions dans le cadre d’un audit distinct.

La recommandation a été acceptée par l’Université, selon le rapport, qui précise que cet incident était la seule divulgation d’actes répréhensibles que celle-ci a reçue en vertu de sa politique de dénonciation au cours de l’année.

Le rapport est accessible en ligne, mais ne révèle pas l’identité de l’employé ni ses fonctions au sein de l’établissement.

La direction de l’Université du Manitoba souligne quant à elle qu’elle n’a pas l’intention de révéler l’identité de l’employé et qu’elle ne dira pas si la personne est encore en fonction.

Les conclusions complètes de l’enquête ont été communiquées au Bureau du vérificateur général du Manitoba.

Nous sommes au courant de certaines irrégularités financières à l’Université du Manitoba et envisageons une vérification potentielle, déclare le sous-vérificateur général Tyson Shtykalo dans un communiqué envoyé par courriel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !