•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gespeg se lance dans le sirop d’érable

Un chalumeau et un seau.

Gespeg souhaite développer l'industrie acéricole sur son territoire (archives).

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Les Micmacs de Gespeg travaillent à mettre sur pied une érablière pour y produire et vendre du sirop d’érable, dans le secteur Saint-Majorique.

Le projet d'un demi-million de dollars était envisagé depuis un moment déjà, mais avait été freiné en raison des importants coûts nécessaires à son développement.

Ottawa vient cependant d'y contribuer financièrement en octroyant 196 540 $, ce qui permet à Gespeg de se remettre à l’œuvre.

Diversifier l'activité économique de la communauté

Le chef de la nation, Terry Shaw, ne ferme pas la porte à l'ouverture éventuelle d'une cabane à sucre, mais il précise que l'équipe souhaite d'abord se concentrer sur la production de sirop et de produits dérivés.

C’est très important pour nous, la communauté, de se diversifier dans différents projets de développement économique et aussi de mettre en valeur d’autres produits forestiers. C’est une nouvelle orientation qu’on veut prendre et développer, indique le chef Shaw.

Centre administratif de la communauté de Gespeg.

La communauté de Gespeg compte 1500 membres qui résident en Gaspésie ou dans les grands centres, mais il n'y a pas de réserve attribuée à cette nation (archives).

Photo : Radio-Canada

La Nation Micmac de Gespeg prévoit entailler entre 2000 et 3000 érables au printemps prochain. Elle souhaite également atteindre à long terme un réseau de 7000 à 10 000 entailles sur une superficie de 32 hectares.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !