•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enfant subit un choc anaphylactique après avoir joué dans l'herbe

Wade Oxley, âgé de 10 ans, montre son EpiPen.

Il a fallu trois jours de repos et des traitements médicaux pour que Wade Oxley recouvre la santé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Wade Oxley a subi un choc anaphylactique mettant sa vie en danger après avoir joué dans un parc du Grand Vancouver. Des experts soutiennent que le garçon âgé de 10 ans qui est allergique aux noix, a eu une réaction rare et dangereuse au contact de certaines hautes herbes.

Il est un de ces enfants qui ont malheureusement des réactions graves, explique sa médecin de famille, Bernice Brits.

Les parents de Wade Oxley racontent que l'enfant a eu la gorge serrée et du mal à respirer quelques minutes seulement après avoir joué dans les hautes herbes brunes du parc Bayview Woods, à Surrey. Son corps s'est alors couvert d'urticaire.

Je ne savais pas qu'il pouvait subir un choc anaphylactique au contact de l'herbe, explique sa mère, Calla Oxley. Je pensais qu'il devait ingérer quelque chose.

À l'hôpital, le garçon a reçu une injection d'EpiPen, une perfusion intraveineuse et une oxygénothérapie. Trois jours de repos et des médicaments stéroïdiens lui ont permis de se rétablir complètement.

Nous pouvons éviter les noix, mais nous ne pouvons pas éviter que des allergènes se retrouvent sur notre propriété, déplore Mme Oxley.

C'est effrayant parce que ce n'est pas quelque chose que nous pouvons contrôler.

Calla Oxley, mère de Wade

Le taux de pollen est particulièrement élevé durant cette période de l'année, selon la Dre Brits.

Les parents de Wade Oxley croient que la situation est pire depuis que la Ville de Surrey a cessé de tondre le gazon régulièrement, en raison des compressions budgétaires liées à la pandémie de COVID-19.

Le contact direct avec les hautes herbes dans le champ du parc Bayview Woods serait la cause de la réaction allergique. Par conséquent, le personnel municipal a coupé l'herbe et continue de travailler avec la famille Oxley, écrit le directeur général par intérim de la commission des parcs de Surrey, Neal Aven, dans un courriel.

Les types d'herbe présents dans le parc [Bayview Woods] se trouvent dans toute la région, note-t-il toutefois.

Avec les informations d'Eva Uguen-Csenge

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !