•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université Simon Fraser abandonne le nom Clan pour ses équipes de sport

Le hall d'entrée d'un bâtiment de l'Université Simon Fraser.

14 équipes universitaires représentent SFU et ses 30 000 étudiants dans des compétitions de sports allant du basketball au golf.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Radio-Canada

Les équipes sportives de l'Université Simon Fraser (SFU) de Burnaby renoncent à se faire appeler Clan, regrettant la confusion avec l'organisation raciste Ku Klux Klan.

Le nom Clan était le diminutif de Clansmen, une référence à l'origine écossaise de l'explorateur Simon Fraser, explique la direction de l'Université dans un communiqué. Elle reconnaît toutefois que certains l'associent de manière incorrecte au Ku Klux Klan, une organisation suprémaciste blanche présente aux États-Unis et au Canada.

Le facteur principal qui a contribué à cette décision est le bien-être des étudiants athlètes, indique le communiqué. Ils ont été nombreux à nous informer que ce nom les plaçait dans des situations dangereuses et provoquait des discussions troublantes et autres méfaits.

L'Université annonce que la recherche d'un nouveau nom commencera à l'automne pour aboutir à la fin de l'année.

On devrait pouvoir défendre son école avec fierté et honneur, estime l'ancien capitaine de l'équipe masculine de basketball, Othniel Spence. Au lieu de ça, ce nom suscite la honte et l'embarras.

C'est fatigant d'avoir toujours la même conversation et d'entendre des insinuations.

Othniel Spence, ancien capitaine, équipe masculine de basketball

Pour le président de l'Université, Andrew Peter, le nom était devenu un fardeau pour les athlètes : nous avons de plus en plus d'athlètes noirs et de couleur. Ce nom ne les représente pas. Nous voulons un nom dont ils seront fiers.

Pour autant, Andrew Peter assure que l'Université continuera d'honorer ses racines écossaises.

Nous avons nos traditions, mais nous sommes une institution dynamique.

Andrew Peter, président, SFU

Les appels à changer le nom des équipes universitaires de SFU s'accumulaient depuis 2017 alors qu'elles participent à des compétitions contre d'autres universités américaines depuis 2011.

D'autres équipes universitaires ont récemment changé leur nom, par exemple à Edmonton, dans le contexte de protestations contre le racisme dans le monde du sport.

Avec des informations de l'émission On The Coast

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !